Les cas de coronavirus baissent enfin en Italie, mais prudence – OMS
Rechercher

Les cas de coronavirus baissent enfin en Italie, mais prudence – OMS

"Le pic pourrait être atteint cette semaine, puis décroître", clame le vice-directeur de l'Organisation mondiale de la Santé Ranieri Guerra

Un personnel médical de l'unité des soins intensifs de COVID-19 de la clinique de  COVID-19 aux abords de Rome contrôle une seringue, le 25 mars 2020 (Crédit : AP Photo/Domenico Stinellis)
Un personnel médical de l'unité des soins intensifs de COVID-19 de la clinique de COVID-19 aux abords de Rome contrôle une seringue, le 25 mars 2020 (Crédit : AP Photo/Domenico Stinellis)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a expliqué que le pic de l’épidémie de coronavirus pourrait être atteint cette semaine en Italie, selon une dépêche de l’agence de presse italienne ANSA.

« Le ralentissement du rythme est un facteur extrêmement positif et, dans certaines régions, je pense que nous sommes proches du point de diminution de la courbe et le pic de l’épidémie pourrait donc être atteint cette semaine, puis décroître », a déclaré au micro de Radio Capital le vice-directeur de l’OMS, Ranieri Guerra.

« Je pense que cette semaine et les premiers jours de la semaine suivante seront décisifs parce qu’il y aura des moments dans lesquels les mesures gouvernementales prises il y a 15 ou 20 jours commenceront à se faire ressentir », a-t-il dit en se référant au confinement national.

Mardi, le taux d’infection était de 8 % pour la deuxième journée consécutive après avoir atteint 50 % au début du mois de mars.

L’Italie compte actuellement 69 176 infections confirmées et 6 820 personnes sont mortes des suites de la maladie – le plus lourd bilan dans le monde.

« Les mesures que nous avons prises il y a deux semaines commencent à avoir un effet », a déclaré aux médias italiens le chef des services de la protection civile Angelo Borrelli dans la journée de mardi.

Les nouvelles restrictions qui rentreront mercredi en vigueur prévoiront notamment des amendes massives pour ceux qui ne respectent pas la quarantaine. Les policiers seront dorénavant en droit d’infliger des amendes allant jusqu’à 3 000 euros.

Pour leur part, plus de 5 000 professionnels de santé dans le pays ont été contaminés par le coronavirus, ont annoncé mercredi les médias italiens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...