Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Les chofars sonnent à Londres pour la libération des otages israéliens à Gaza

Dans plusieurs endroits de la capitale britannique, les participants ont fait résonner leur instrument pendant 1 minutes et 55 secondes, correspondant aux 155 jours de captivité des otages

Des chofars sonnés à Londres pour la libération des otages israéliens à Gaza, le 10 mars 2024. (Crédit : AP Photo/Frank Augstein)
Des chofars sonnés à Londres pour la libération des otages israéliens à Gaza, le 10 mars 2024. (Crédit : AP Photo/Frank Augstein)

Des centaines de personnes se sont rassemblées dimanche à Londres pour sonner le chofar, la corne de bélier utilisée dans la religion juive, afin de réclamer la libération des otages israéliens toujours détenus à Gaza.

Dans plusieurs endroits de la capitale britannique, les participants ont fait résonner à midi leur instrument pendant 1 minutes et 55 secondes, correspondant aux 155 jours de captivité des otages, enlevés dans l’attaque meurtrière du Hamas du 7 octobre dernier dans le sud israélien.

Au moins 1 160 personnes ont été tués, la plupart des civils, selon un décompte de l’AFP établi à partir de sources officielles, et environ 250 personnes enlevées, dont 130 sont encore retenues à Gaza, selon les autorités israéliennes.

« Le chofar produit un gémissement célèbre, reconnaissable. Il est utilisé dans des moments de lamentation, d’introspection. Mais il a aussi pour but de nous réveiller, de nous inciter à nous améliorer », a déclaré à l’AFP Marcel Knobil, organisateur de ces rassemblements, et présent devant une synagogue londonienne.

« Il est tellement important que nous nous rassemblions et que nous amplifions le message selon lequel la paix est tout ce que nous voulons, et que dès que les otages seront libérés, que le Hamas aura déposé les armes, il y aura la paix », a-t-il ajouté.

« Je pense qu’un jour comme aujourd’hui, où l’on voit toute la communauté juive mondiale se réunir pour prier pour la libération des otages, pour rappeler au monde leur terrible sort, est extrêmement précieux pour les familles des otages elles-mêmes », a aussi déclaré Keith Black, responsable du Jewish Leadership Council.

Ce rassemblement a lieu alors que les négociations peinent à aboutir à la veille du début du Ramadan sur un accord de trêve qui permettrait la libération des otages et l’entrée de davantage d’aide humanitaire à Gaza.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu fait face à une intense pression de l’opinion publique israélienne qui réclame un tel accord afin de ramener en Israël les otages encore retenus à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.