Rechercher

Les conteneurs oranges pour les déchets recyclables arrivent (enfin) à Jérusalem

Le directeur d'une usine de recyclage, près de Jérusalem, dit que la municipalité devra lui verser des indemnités face à une quantité dorénavant moindre de déchets à traiter

Une poubelle orange pour le recyclage des déchets et des emballages près d'un conteneur à papier et d'une poubelle à verre, place  Hatulot, dans le centre de Jérusalem, le 27 novembre 2022. (Crédit : Sue Surkes/Times of Israel)
Une poubelle orange pour le recyclage des déchets et des emballages près d'un conteneur à papier et d'une poubelle à verre, place Hatulot, dans le centre de Jérusalem, le 27 novembre 2022. (Crédit : Sue Surkes/Times of Israel)

Jérusalem a commencé à installer des conteneurs pour recueillir les poubelles de déchets recyclables et les emballages, huit ans après avoir signé un contrat avec la firme qui fabrique ces réceptacles.

Cela faisait longtemps que la ville – qui a été menacée d’amendes à plus d’une occasion par le ministère de la Protection environnementale pour son manque d’implication dans cette politique écologique de gestion des ordures – refusait de se doter de ces fameux conteneurs oranges.

Car, contrairement à de nombreuses autres municipalités, une structure de tri des déchets appelée Greenet a été ouverte il y a quelques années à Atarot, dans le nord de Jérusalem.

L’accord conclu par la ville autorisait ainsi Greenet à trier les déchets potentiellement recyclables qui sont dans les ordures et à les vendre.

Ofer Bogin, le directeur-général de Greenet, a confirmé lundi au Times of Israel que l’accord comprenait une clause obligeant la municipalité à payer des indemnités si la quantité de matériaux recyclables livrés à la structure devait baisser.

Bogin a ajouté qu’un chiffre précis n’avait pas encore été déterminé.

Selon la municipalité de Jérusalem, les cent premiers conteneurs oranges vont être installés autour de ce qu’elle appelle « ses centres de recyclage » – des secteurs qui concentrent des poubelles différentes pour les différents types de déchets comme le verre, le papier, le carton, les objets électriques et les vêtements. Ce sont les quartiers de Nahlaot, Har Nof, Kiryat Moshe, Mishkenot HaUma, Mahane Yehuda, Makor Baruch, Ma’alot Dafna, Ramat Eshkol, Sanhedria, et de Har Hotzvim qui sont concernés.

Capture d’écran d’une vidéo d’un homme utilisant un bac de recyclage orange. (Twitter)

Plus de 2 000 conteneurs oranges – sur un total prévu d’environ 4 000 – seront placés dans toute la capitale au cours des six prochains mois.

Le maire Moshe Lion a indiqué que dans les cinq prochaines années, 90 % des foyers accèderont facilement à un conteneur orange, placé à côté de la poubelle verte habituelle pour les ordures générales des ménages.

Les nouveaux conteneurs sont équipés de capteurs qui relaient des données sur la quantité de déchets collectés.

La municipalité a l’obligation, en vertu de la loi, de sensibiliser et d’éduquer le public sur le recyclage et sur la répartition des ordures dans les différentes poubelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.