Les crimes racistes en hausse de 65 % dans le New Jersey en 2019
Rechercher

Les crimes racistes en hausse de 65 % dans le New Jersey en 2019

Il s'agit du plus grand nombre de crimes motivés par des préjugés signalés depuis 1996 et de la plus forte augmentation d'une année à l'autre depuis 1991

Des premiers intervenants nettoient la scène de la tuerie qui a fait plusieurs victimes dans une épicerie casher, le mercredi 11 décembre 2019, à Jersey City, (New Jersey). (AP Photo/Kevin Hagen)
Des premiers intervenants nettoient la scène de la tuerie qui a fait plusieurs victimes dans une épicerie casher, le mercredi 11 décembre 2019, à Jersey City, (New Jersey). (AP Photo/Kevin Hagen)

NEW YORK (JTA) — Selon des premiers chiffres, 944 incidents motivés par la haine ont été signalés dans le New Jersey en 2019, soit une augmentation de 65 % par rapport à l’année précédente.

Selon un communiqué de presse du bureau du procureur général Gurbir Grewal, il s’agit du plus grand nombre de crimes haineux signalés depuis 1996, et de la plus forte augmentation d’une année à l’autre depuis la mise en œuvre des normes de signalement de ce type de crimes en 1991.

« La terrible attaque de Jersey City a été de loin l’incident raciste le plus violent du New Jersey l’année dernière, mais ce n’était pas le seul », a déclaré le procureur.

« Nous sommes déterminés à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour résoudre ce problème. En plus de maintenir la vigilance contre de telles attaques, nous, autorités policières et judiciaires, nous joignons aux membres des communautés et aux dirigeants des mouvements de jeunesse de tout l’État pour contrer les messages corrosifs de haine qui motivent de tels actes et les remplacer par des messages de tolérance, de compréhension et d’unité ».

Le procureur général du New Jersey, Gurbir Grewal, s’exprime lors d’une conférence de presse à Jersey City, dans le New Jersey, le jeudi 12 décembre 2019. (Crédit : AP / Seth Wenig)

Un rapport de la police de l’État du New Jersey a révélé que 172 incidents de discrimination anti-juive ont été signalés en 2018, ce qui représente 30 % du nombre total cas de discrimination violente signalés dans l’État et 86,4 % de tous les incidents de discrimination motivés par la religion de la victime.

Les Juifs ont été le groupe religieux le plus souvent pris pour cible entre 2006 et 2018, soit 29,8 % des cas signalés.

Les chiffres par type de discrimination ne sont pas encore disponibles pour 2019.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...