Les EAU « prêts à aider au maintien du cessez-le-feu » et à œuvrer pour la paix
Rechercher

Les EAU « prêts à aider au maintien du cessez-le-feu » et à œuvrer pour la paix

Le chef du Hamas a par ailleurs rencontré le chef d'État qatari pour discuter des efforts de "reconstruction" de Gaza

Le prince d'Abu Dhabi, Sheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, sourit pendant une réunion à la Maison Blanche, à Washington, le 15 mai 2017. (Crédit : Andrew Harnik/AP)
Le prince d'Abu Dhabi, Sheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, sourit pendant une réunion à la Maison Blanche, à Washington, le 15 mai 2017. (Crédit : Andrew Harnik/AP)

Les Émirats arabes unis ont annoncé être « prêts à travailler avec toutes les parties pour aider au maintien du cessez-le-feu [entre Israël et le Hamas] », selon le chef d’État émirati de facto Mohammad bin Zayed au président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi.

Bin Zayed s’est exprimé lors d’un appel téléphonique entre les deux dirigeants, selon un communiqué publié par les médias gouvernementaux émiratis.

Il a également félicité Sissi pour le rôle joué par l’Égypte dans la médiation du récent cessez-le-feu.

Les Émirats arabes unis sont prêts à « explorer de nouvelles voies pour désamorcer la situation et parvenir à la paix », déclare bin Zayed.

Illustration : Le chef politique du Hamas Ismail Haniyeh lors d’une cérémonie d’inauguration du complexe médical de Rafah à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 23 novembre 2019. (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Par ailleurs, le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a rencontré le chef d’État qatari, l’émir Tamim Hamad Al Thani, pour discuter des « efforts de reconstruction de la bande de Gaza », ainsi que d’autres « développements récents », selon un communiqué du bureau de Haniyeh.

Le Qatar a injecté des millions dans l’enclave côtière pendant des années avec l’approbation d’Israël. Ces fonds ont servi à financer des projets de développement tels que des hôpitaux, ainsi que des distributions directes d’argent aux familles pauvres de Gaza.

L’État du Golfe est susceptible de jouer un rôle clé dans les efforts à venir pour reconstruire les structures démolies par 11 jours de combats entre Israël et le groupe terroriste Hamas.

Selon le bureau de Haniyeh, l’émir a promis de « continuer à soutenir le peuple palestinien et sa juste cause. »

Un tunnel de 200 mètres de long construit pendant trois ans par le Hezbollah dans le bastion du groupe terroriste à Meelta, au Liban, le 22 mai 2020. (Crédit : Joseph Eid/AFP)

Des caméras de sécurité israéliennes ont filmé les efforts déployés par le groupe terroriste du Hamas pour exhumer un certain nombre de ses agents qui ont été tués lorsque l’armée israélienne a bombardé le tunnel d’attaque dans lequel ils se trouvaient près de la frontière de Gaza.

L’armée affirme avoir détruit deux passages de ce type, qui s’approchaient de la frontière avec Israël mais ne la traversaient pas.

L’armée israélienne pense que dans les deux cas, les terroristes avaient prévu de sortir soudainement du tunnel juste avant la barrière de sécurité et de tenter de mener un raid transfrontalier.

Au total, l’armée estime que 18 agents du Hamas ont été tués dans ces deux tunnels.

Depuis que le cessez-le-feu a été déclaré vendredi matin, des pelleteuses et des équipes de travail ont été vues près de la frontière, en train de sortir les corps des terroristes du sol.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...