Les échanges commerciaux israélo-russes sont en hausse de 25 %
Rechercher

Les échanges commerciaux israélo-russes sont en hausse de 25 %

La hausse du commerce entre les 2 pays a lieu malgré les différends sur le dossier syrien et les sanctions américaines et européennes

Le président russe Vladimir poutine, à gauche, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu avant leur réunion à Sotchi, le 23 août 2017. (Crédit : Alexey Nikolsky/Sputnik/AFP)
Le président russe Vladimir poutine, à gauche, avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu avant leur réunion à Sotchi, le 23 août 2017. (Crédit : Alexey Nikolsky/Sputnik/AFP)

Les échanges commerciaux entre Israël et la Russie ont augmenté cette année de 25 %, ont annoncé des responsables des deux pays, dans un contexte de complications entre Moscou et ses autres partenaires.

Les six premiers mois de 2017 ont vu les échanges entre les deux pays augmenter d’environ 380 millions de dollars par rapport à la même période de 2016.

Zeev Elkin, ministre de l’Environnement et des Affaires de Jérusalem, a annoncé ces chiffres la semaine dernière, pendant une conférence sur les relations israélo-russes organisée à Moscou.

« Il y a encore un grand potentiel de hausse de ces échanges, et nous avons beaucoup de travail devant nous », a dit Elkin, qui faisait référence aux négociations ouvertes en 2013 pour la signature d’un accord de libre-échange entre Jérusalem et Moscou.

Zeev Elkin arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 14 février 2016. (Crédit : Olivier Fitoussi/Pool)
Zeev Elkin arrive à la réunion hebdomadaire du cabinet, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 14 février 2016. (Crédit : Olivier Fitoussi/Pool)

Temur Ben Yehuda, président du Conseil d’affaires israélo-russe, qui co-organisait la conférence de Moscou, a cité l’attractivité entre hommes d’affaires russes et israéliens comme facteur principal de la hausse des échanges commerciaux.

« Nous ne menons pas uniquement un dialogue sur la hausse des échanges, nous signons aussi des accords importants entre entreprises russes et israéliennes, comme Watergen, Assuta et beaucoup d’autres », a-t-il dit.

La hausse des échanges intervient dans un contexte de coopération accrue entre Israël et la Russie sur des questions de sécurité liées à la Syrie, où le gouvernement russe soutient le régime de Bashar el-Assad.

Son implication en Syrie a compliqué les relations de la Russie avec la Turquie, ayant aidé certains groupes combattant Assad dans la guerre civile syrienne, qui a commencé en 2011, et a envenimé les relations commerciales entre les deux pays.

D’autre part, les échanges entre la Russie et l’Union européenne et les Etats-Unis ont souffert des sanctions occidentales imposées après l’invasion de l’Ukraine en 2014 et l’annexion de la Crimée.

Pendant cette période, les relations de la Russie avec Israël, resté neutre dans la guerre civile syrienne et dans le dossier ukrainien, se sont notablement améliorées. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu cinq fois en Russie en l’espace d’un an.

Le renforcement du rouble, qui a perdu la moitié de sa valeur face au dollar en raison de la chute du prix du pétrole, a également aidé les échanges commerciaux russes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...