Les écoles de Jérusalem ont ouvert normalement lundi
Rechercher

Les écoles de Jérusalem ont ouvert normalement lundi

Aryeh Deri ministre de l'Economie a approuvé une mesure temporaire permettant aux agents de sécurité de travailler plus

Des lycéens. Illustration. (Crédit : Maya Levin / Flash90)
Des lycéens. Illustration. (Crédit : Maya Levin / Flash90)

Les écoles secondaires de Jérusalem ont ouvert normalement lundi, après qu’Aryeh Deri, le ministre de l’Economie, a approuvé une mesure temporaire permettant aux agents de sécurité de travailler de plus longues heures en raison de la situation sécuritaire dans la capitale et à travers le pays.

Depuis jeudi dernier, les écoles étaient en grève partielle, mettant fin à la journée d’école à 13h30 lorsque les agents de sécurité terminaient leur journée de travail.

Cette fermeture partielle a été organisée car le maire de Jérusalem Nir Barkat, et l’association des parents d’élèves de la ville ne sont pas parvenus à trouver un accord avec les ministères des Finances et de la sécurité publique à propos du manque de financement.

Lundi, la plupart des écoles seront ouvertes jusqu’à 16h30.

Deri, en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique, la police israélienne et le syndicat du travail, a donné l’ordre dimanche après-midi d’autoriser les heures supplémentaires pour les agents de sécurité.

« Les agents de sécurité ont un rôle important dans la lutte contre le terrorisme en Israël, le maintien de l’ordre, et pour rétablir un sentiment de tranquillité et la sécurité du public », a déclaré Deri dans un communiqué.

« Suite à la demande croissante actuelle pour les services de sécurité, j’ai autorisé une extension des heures de travail des gardes de sécurité ».

Quelque 400 écoles de Jérusalem sont considérées par la police comme ayant besoin d’une sécurité permanente, mais la baisse des budgets des dernières années ont coupé court au nombre d’heures où les gardes sont en permanence présents dans les écoles.

Ces trois heures entre 13h30 et 16h30 représentent « un écart de plus de 20 millions de shekels dans le budget de la sécurité », a déclaré la municipalité de Jérusalem, dans une lettre la semaine dernière avant la grève.

Pour les écoles de l’Etat, la grève incluait les classes de primaires. Dans le système d’éducation haredi, les lycées des filles étaient uniquement en grève. Dans le système scolaire arabe, ces écoles qui n’ont pas de gardes de sécurité du tout se sont joints à la grève.

Dimanche, toutes les écoles de la capitale, y compris les écoles élémentaires et les écoles maternelles ont fermé leurs portes à 13h30.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...