Rechercher

Les Émirats envoient un ambassadeur à Téhéran après six ans d’absence

Sa mission sera de "contribuer à faire progresser les relations bilatérales" afin de répondre aux "intérêts communs aux deux pays ainsi qu'à toute la région"

Le président des Émirats arabes unis  Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, à droite, rencontre le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, le 4 décembre 2013. (Crédit : AP/WAM/File)
Le président des Émirats arabes unis Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, à droite, rencontre le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, le 4 décembre 2013. (Crédit : AP/WAM/File)

Les Émirats arabes unis ont annoncé dimanche l’envoi d’un ambassadeur à Téhéran, six ans après la réduction de leur représentation diplomatique en soutien à l’Arabie saoudite, avec la volonté du riche État du Golfe de « renforcer les relations » avec l’Iran.

Plusieurs pays du Golfe avaient réduit le niveau de leur représentation diplomatique en Iran en 2016, après le saccage de l’ambassade d’Arabie saoudite à Téhéran par des manifestants protestant contre l’exécution par Ryad d’un important chef religieux chiite, Nimr al-Nimr.

En juillet, Abou Dhabi, qui mène une nouvelle diplomatie de rapprochement avec ses anciens rivaux comme la Turquie, avait fait part de son intention de nommer prochainement un ambassadeur à Téhéran, dans le cadre de cette politique de « désescalade » au Moyen-Orient.

« L’ambassadeur des Émirats arabes unis auprès de la République islamique d’Iran va reprendre ses fonctions dans les prochains jours », a annoncé le ministère des Affaires étrangères du pays du Golfe.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des « efforts des Émirats arabes unis pour renforcer les relations » avec Téhéran, a-t-il ajouté, précisant qu’il s’agissait de Saïf Mohammed Al-Zaabi, ancien ambassadeur du pays en Iran.

Sa mission sera de « contribuer à faire progresser les relations bilatérales » afin de répondre aux « intérêts communs aux deux pays ainsi qu’à toute la région ».

Les Émirats ont toujours maintenu des liens économiques forts avec la République islamique.

Les Émirats ont normalisé leurs relations avec Israël en 2020, tout en s’engageant dans une politique d’apaisement avec leurs anciens rivaux, comme la Turquie, le Qatar ainsi que l’Iran.

Le nouvel ambassadeur du Koweït avait remis la semaine dernière ses lettres de créance au ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...