Les Etats-Unis à Israël : n’attendez pas le prochain président pour signer l’accord financier
Rechercher

Les Etats-Unis à Israël : n’attendez pas le prochain président pour signer l’accord financier

Un responsable américain a déclaré qu'Obama a proposé la plus grande aide jamais proposée « de l'histoire des Etats Unis »

Le président américain Barack Obama (à droite) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans le bureau ovale de la Maison-Blanche à Washington, le 9 novembre 2015 (Crédit : Saul Loeb/AFP)
Le président américain Barack Obama (à droite) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans le bureau ovale de la Maison-Blanche à Washington, le 9 novembre 2015 (Crédit : Saul Loeb/AFP)

Un responsable de haut rang américain aurait exhorté le gouvernement israélien à signer l’accord sur l’aide militaire pour les 10 prochaines années que l’administration Obama a proposé et de ne pas attendre le prochain président des États-Unis dans l’espoir d’obtenir un meilleur accord.

En dépit d’une « situation économique particulièrement difficile » aux Etats-Unis, l’administration est prête à signer un protocole d’accord sur « le plus grand engagement unique pour une assistance militaire envers un pays de l’Histoire des États-Unis », a déclaré un haut responsable américain au journal Haaretz dimanche soir.

Le Premier ministre a déclaré lors de la rencontre hebdomadaire du cabinet que si les conditions du nouveau paquet d’aide de défense des Etats-Unis ne répondent pas aux besoins d’Israël, alors nous attendrons que le prochain président entre en fonction avant de signer l’accord, dans l’espoir d’en obtenir un meilleur.

« Il n’est pas encore certain que nous obtenions un accord, a expliqué Netanyahu aux ministres, selon Haaretz. Nous devons voir si nous pouvons parvenir à un résultat qui réponde aux besoins sécuritaires d’Israël, ou peut-être que si nous n’obtenons pas un accord avec l’administration actuelle, nous aurons à trouver un accord avec la prochaine administration ».

Le responsable américain a ajouté : « bien sûr, Israël est libre d’attendre la prochaine administration pour finaliser un nouveau [protocole d’accord] s’il n’est pas satisfait de la promesse actuelle, mais nous tenons à préciser qu’avec le contexte budgétaire des États-Unis, et il peu est peu probable qu’il s’améliore d’ici un an ou deux, Israël ne trouvera certainement pas un président plus engagé envers la sécurité d’Israël que ne l’est le président Obama ».

Washington doit évaluer les besoins de sa propre sécurité et ses besoins internes et ceux de ses principaux alliés, et donnent déjà à Israël 50 % de ses allocations d’aide militaire étrangère, aurait ajouté le responsable. Obama avait approuvé l’allocation de 20,5 milliards de dollars pour le soutien militaire à Israël depuis qu’il est devenu président et plus de 3 milliards de dollars pour les systèmes anti-missiles, a-t-il ajouté.

« Aucune autre administration américaine de l’histoire a fait plus pour la sécurité d’Israël » que l’administration Obama, a déclaré la Maison Blanche selon Haaretz.

Les Etats-Unis et les représentants israéliens ont complété trois cycles de négociations, pour le moment infructueux, pour tenter de trouver un accord pour couvrir une décennie à partir de 2018, lorsque l’accord actuel de 10 ans, signé en 2008, arrivera à son terme.

Israël reçoit actuellement quelque 3 milliards de dollars par an en aide militaire américaine.

En novembre, lorsque les deux parties se sont rencontrées, pour négocier un nouvel accord de 10 ans, aux États-Unis, les sources du Congrès ont déclaré à Reuters qu’Israël demanderait une aide annuelle de 5 milliards $, à compter de 2017. Les sources ont estimé que la Maison Blanche et Israël se mettraient finalement d’accord pour une somme entre 4 milliards de dollars et 5 milliards dollars.

La semaine dernière, une délégation américaine conduite par Yael Lampert, la personne clé d’Israël au conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, s’est rendue à Jérusalem pour une troisième série de pourparlers.

Des pourparlers de haut niveau entre les deux pays débuteront lorsque le ministre de la Défense Moshe Yaalon d’Israël rendra visite à son homologue américain, Ashton Carter, au début du mois prochain. Deux semaines plus tard, Netanyahu devrait rencontrer Obama lors d’une visite à l’organisation pro-israélienne, l’AIPAC.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...