Rechercher

Les États-Unis décernent la Légion du Mérite au chef de Tsahal

Le commandant des chefs d'état-major interarmées remet le prix à Aviv Kohavi lors d'une cérémonie de la garde d'honneur à Washington

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le commandant américain des chefs d'état-major interarmées Mark Milley, à gauche, remet la Légion du Mérite au chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi, le 21 novembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Le commandant américain des chefs d'état-major interarmées Mark Milley, à gauche, remet la Légion du Mérite au chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi, le 21 novembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Le commandant des chefs d’état-major interarmées américains, Mark Milley, a remis lundi la Légion du mérite au chef d’état-major israélien Aviv Kohavi pour avoir « renforcé le partenariat stratégique entre Israël et les États-Unis », selon un communiqué de l’armée israélienne.

Milley a remis au chef d’état-major de Tsahal Kohavi la Légion du Mérite, grade de commandant, à l’issue d’une cérémonie de la garde d’honneur devant le Pentagone à Washington, DC.

De nombreux prédécesseurs de Kohavi ont également été récompensés par cette distinction.

« Kohavi est un exemple de l’esprit de collaboration et de coopération dans la poursuite du partenariat stratégique entre les États-Unis et l’État d’Israël », peut-on lire dans le texte de la récompense.

« Kohavi a consolidé le statut d’Israël comme leader compétent et efficace en matière de sécurité régionale au Moyen-Orient. Kohavi a clairement établi et partagé les objectifs stratégiques en matière de défense israélienne, étroitement alignés sur les intérêts nationaux et les objectifs stratégiques des États-Unis. Les efforts remarquables de Kohavi, son leadership exceptionnel et son initiative personnelle sont tout à son honneur, à celui de l’armée israélienne et à celui de son pays ».

La Légion du mérite peut être décernée par l’armée américaine à des responsables militaires et politiques étrangers qui se sont « distingués par une conduite extraordinairement méritoire dans l’accomplissement de services exceptionnels », selon la loi américaine. Il s’agit de la sixième plus haute distinction que les États-Unis peuvent décerner à un citoyen américain.

La Légion du mérite comporte quatre grades, qui dépendent du rang du récipiendaire. Le grade de commandant, que Kohavi a reçu, est le deuxième niveau le plus élevé de la distinction, après celui de commandeur en chef.

Les anciens chefs d’état-major de Tsahal, Gadi Eizenkot, Benny Gantz et Gabi Ashkenazi, ont également reçu la Légion du Mérite lorsqu’ils étaient à la tête de l’armée israélienne.

La « Legion of Merit » remise au chef d’état-major Aviv Kohavi, le 21 novembre 2022. (Crédit : Tsahal)

Kohavi a atterri aux États-Unis dimanche matin pour une visite de cinq jours, au cours de laquelle il rencontrera des responsables de la défense américaine pour des discussions axées sur la menace iranienne, a indiqué Tsahal.

Cette visite officielle est la dernière de Kohavi en sa qualité de chef d’état-major, son mandat devant prendre fin le 17 janvier.

Outre Milley, Kohavi a prévu de rencontrer le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan, le directeur de la CIA William Burns et le chef du Commandement du centre américain Michael Erik Kurilla, entre autres hauts responsables de la défense.

Il a également rencontré l’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Michael Herzog.

« Au cours de la visite, ils discuteront des questions liées aux défis de sécurité dans la région, principalement la menace iranienne, et des questions liées au renforcement de la coopération entre les armées », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Kohavi était accompagné de son épouse, Yael Kohavi, ainsi que de Hidai Zilberman, attaché de défense à Washington ; Effie Defrin, commandant de la coopération internationale de l’armée ; un officier supérieur anonyme du renseignement, et un officier de l’unité du porte-parole de Tsahal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...