Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Les États-Unis ne quitteront pas le Moyen-Orient, déclare la Maison Blanche

La déclaration fait suite à des inquiétudes d'Israël suite à la décision de Washington de retirer l'un des deux porte-avions qu'elle avait déplacés en Méditerranée orientale

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le porte-avions USS Gerald R. Ford se ravitaillant en carburant à partir du pétrolier ravitailleur USNS Laramie, dans l'Est de la mer Méditerranée, le 11 octobre 2023. (Crédit : US Navy via AP)
Le porte-avions USS Gerald R. Ford se ravitaillant en carburant à partir du pétrolier ravitailleur USNS Laramie, dans l'Est de la mer Méditerranée, le 11 octobre 2023. (Crédit : US Navy via AP)

Les États-Unis « continueront à maintenir une présence militaire significative au Moyen-Orient », a déclaré mercredi le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, suite à des inquiétudes israéliennes après la décision de l’administration Biden de retirer de la zone l’un des deux porte-avions qu’elle avait déplacés en Méditerranée orientale au lendemain de l’attaque terroriste du Hamas du 7 octobre.

La présence militaire américaine comprend actuellement l’USS Dwight D. Eisenhower ainsi qu’un groupe amphibie, qui s’est déployé en Méditerranée orientale ces derniers jours après le départ du porte-avions USS Gerald Ford, a déclaré Kirby lors d’un point presse.

Les États-Unis ne souhaitent pas voir le conflit à Gaza s’étendre, « mais nous ne reculerons pas non plus devant la tâche de nous défendre, de défendre nos intérêts et ceux de nos partenaires », a ajouté Kirby, faisant référence aux récentes attaques des Houthis du Yémen en mer Rouge.

La marine américaine avait annoncé lundi que le porte-avions américain USS Gerald R. Ford allait regagner les États-Unis « dans les prochains jours ».

Envoyé pour « contribuer à notre positionnement régional de dissuasion et de défense », l’USS Gerald R. Ford « va se redéployer vers son port d’origine comme prévu pour préparer de futurs déploiements », a indiqué la Navy dans un communiqué. « Le département de la Défense évalue constamment le positionnement des forces dans le monde et gardera d’importantes capacités à la fois en Méditerranée et à travers le Moyen-Orient », a-t-elle ajouté.

La Navy a également affirmé collaborer « avec les alliés et les partenaires pour renforcer la sécurité maritime dans la région ». Le département de la Défense continuera de s’appuyer sur sa présence dans la région « pour dissuader tout acteur étatique ou non étatique d’aggraver cette crise au-delà de Gaza », a-t-elle dit.

Porte-avions de nouvelle génération, l’USS Gerald Ford est un navire de 100 000 tonnes à propulsion nucléaire, doté de nouvelles technologies.

Après l’attaque sanglante du Hamas en Israël le 7 octobre, Washington a apporté un soutien militaire à Israël et a renforcé ses forces dans la région.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.