Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Les États-Unis restent le « meilleur allié » d’Israël, assure Netanyahu

Ces propos font suite à une embarrassante fuite de documents classifiés américains comprenant notamment des informations sur l'État hébreu, dont il a minimisé l'importance

À gauche : le président américain Joe Biden à l'aéroport international de Raleigh-Durham, à Morrisville, en Caroline du Nord, le 28 mars 2023. À droite : le Premier ministre Benjamin Netanyahu assistant à la réunion hebdomadaire du cabinet, à Jérusalem, le 19 mars 2023. (Crédit : Carolyn Kaster/AP Photo ; Abir Sultan/Pool/AP)
À gauche : le président américain Joe Biden à l'aéroport international de Raleigh-Durham, à Morrisville, en Caroline du Nord, le 28 mars 2023. À droite : le Premier ministre Benjamin Netanyahu assistant à la réunion hebdomadaire du cabinet, à Jérusalem, le 19 mars 2023. (Crédit : Carolyn Kaster/AP Photo ; Abir Sultan/Pool/AP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a martelé dimanche que les États-Unis restaient « le meilleur allié » de son pays, malgré une embarrassante fuite de documents classifiés américains comprenant notamment des informations sur l’État hébreu, dont il a minimisé l’importance.

L’une des notes diffusées sur Internet mentionnait que des dirigeants du Mossad, le service de renseignement israélien, avaient défendu les manifestations contre la réforme controversée du système judiciaire en Israël, voulue par le gouvernement de Benjamin Netanyahu.

Tout cela résulte d’un « malentendu », a assuré le Premier ministre lors d’une interview avec la chaîne de télévision américaine NBC.

Les membres du Mossad aux rangs inférieurs « peuvent participer à des manifestations », mais pas les responsables, a-t-il avancé, ce qui explique, selon lui, le contenu du document américain.

M. Netanyahu a toutefois assuré que le service de renseignement ne lui était pas opposé et travaillait au contraire « main dans la main » avec lui pour « assurer la sécurité du pays ».

Des manifestants participant à une manifestation contre les projets de réforme du système judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 8 avril 2023. (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)

Depuis l’annonce du projet de réforme début janvier, des dizaines de milliers d’Israéliens se réunissent toutes les semaines pour dénoncer le texte.

Le gouvernement avait annoncé fin mars une pause dans cette réforme, critiquée même par le président américain Joe Biden. Il avait dit « espérer » que le pouvoir israélien renoncerait au projet.

Ces reproches n’ont pas abîmé la relation entre les États-Unis et Israël, à en croire M. Netanyahu.

« L’Amérique est indispensable pour Israël, et constitue, de loin, son meilleur allié », a-t-il estimé. « Les amis peuvent parfois avoir des désaccords. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.