Les étudiants étrangers autorisés en Israël malgré les restrictions sanitaires
Rechercher

Les étudiants étrangers autorisés en Israël malgré les restrictions sanitaires

Selon le Conseil de l'enseignement supérieur, les écoles devront organiser une quarantaine pour les nouveaux étudiants ; les cours se feront probablement in situ et en ligne

Étudiants sur le campus Givat Ram de l'Université hébraïque de Jérusalem, le 27 octobre 2014. (Miriam Alster/FLASh90)
Étudiants sur le campus Givat Ram de l'Université hébraïque de Jérusalem, le 27 octobre 2014. (Miriam Alster/FLASh90)

Israël a annoncé jeudi que les nouveaux étudiants internationaux seront autorisés à entrer sur son sol pour commencer leurs études universitaires au cours de l’année académique 2020-21, bien que la pandémie de coronavirus ait pratiquement fermé les frontières du pays.

A la mi-mars, le gouvernement a interdit à presque tous les non-Israéliens d’entrer dans le pays. Depuis lors, le Conseil de l’enseignement supérieur en Israël travaille en étroite collaboration avec les hauts fonctionnaires des ministères de la Santé et des Affaires étrangères ainsi qu’avec l’Autorité de la population et de l’immigration pour résoudre le problème, a déclaré le Conseil dans un communiqué.

« L’internationalisation est l’une des principales priorités stratégiques du système d’enseignement supérieur en Israël et nous nous sommes engagés à intégrer les meilleurs étudiants internationaux dans nos universités et grandes écoles », a indiqué la professeure Yaffa Zilbershats, présidente du comité de planification et de budgétisation du Conseil de l’enseignement supérieur.

Le professeure Yaffa Zilbershats, présidente du conseil pour l’Enseignement supérieur en Israël (Crédit : Autorisation)

Bien que la pandémie de coronavirus ait entravé la mobilité internationale, elle assure que « les étudiants étrangers pourront toujours venir en Israël ».

Tous les étudiants devront accomplir une période de quarantaine de 14 jours à leur arrivée en Israël sous la supervision de leur institution académique, conformément aux directives du ministère de la Santé, selon la déclaration.

Au début de ce mois, l’administration Trump a fait marche arrière sur un effort visant à empêcher les étudiants étrangers d’entrer aux États-Unis, une mesure qui aurait empêché ces derniers de rester aux États-Unis s’ils ne suivent que des cours en ligne. Les universités américaines avaient contesté cette nouvelle politique, à la suite de quoi la Maison Blanche a battu en retraite.

Les universités et grandes écoles israéliennes ont fait des efforts pour soutenir, pendant la pandémie, les étudiants étrangers, dont beaucoup sont rentrés chez eux lorsque les cours ont commencé en ligne. Maintenant, les universités se concentrent sur le retour de ces étudiants et des nouveaux, selon le Conseil.

Un groupe d’universités a récemment organisé un vol de Mumbai, en Inde, à Tel-Aviv pour les doctorants et post-doctorants actuels et nouveaux qui n’ont pas pu se rendre en Israël en raison du manque de vols entre les deux pays à cause de la pandémie, selon le communiqué.

Une porte-parole du Conseil a déclaré qu’il n’était pas encore clair si les cours dans les universités se dérouleront sur place ou en ligne, mais il est probable qu’il s’agira d’une combinaison des deux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...