Les exportations de gaz naturel ont rapporté 3 milliards de shekels en 2016, selon Steinitz
Rechercher

Les exportations de gaz naturel ont rapporté 3 milliards de shekels en 2016, selon Steinitz

Le ministre de l’Energie a indiqué que le gouvernement fait la promotion de la construction de gazoducs vers la Turquie et l’Italie

Yuval Steinitz, ministre de l'Energie, avant la réunion de cabinet hebdomadaire dans les bureaux du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 30 octobre 2016. (Crédit : Ohad Zwigenberg)
Yuval Steinitz, ministre de l'Energie, avant la réunion de cabinet hebdomadaire dans les bureaux du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 30 octobre 2016. (Crédit : Ohad Zwigenberg)

Le ministre de l’Energie Yuval Steinitz a expliqué jeudi qu’Israël a gagné approximativement 3 milliards de shekels (soit 800 millions de dollars) grâce à ses ventes de gaz naturel au cours de l’année passée.

S’adressant durant un point presse aux journalistes organisé à bord d’un navire de forage dans la zone de la réserve de gaz naturel de Tamar, Steinitz a indiqué qu’Israël faisait avancer la construction d’un gazoduc vers la Turquie et, qu’au même moment, le pays est en train d’envisager la construction d’ un pipeline vers l’Italie, la Grève et Chypre.

La semaine prochaine, selon le site du journal Israel Hayom, c’est une délégation du ministère de l’Energie turc qui arrivera au sein de l’état juif pour évoquer la construction du gazoduc vers la Turquie.

Steinitz a expliqué que la rencontre – la troisième sur le sujet entre des représentants des ministères de l’Energie des deux pays – vient prouver que le processus est en train de progresser et que la construction du gazoduc est prise au sérieux par les Turcs.

Le champ gazier de Tamar, à 24 km d'Ashkelon (Crédit: Moshe Shai/Flash90)
Le champ gazier de Tamar, à 24 km d’Ashkelon (Crédit: Moshe Shai/Flash90)

« Dans plusieurs semaines, je prévois de rencontrer le ministre italien de l’Energie et de débattre avec lui du gazoduc qui reliera Israël et l’Italie. Nous exporterons notre surplus de gaz dans la région mais aussi en Europe ».

« C’est un levier diplomatique extrêmement important et bien sûr, ce seront des profits économiques formidables pour les citoyens d’Israël à l’avenir », a-t-il dit.

« Nous avons convenu avec les ministres de l’Energie de Grèce, de Chypre et de l’Italie d’organiser un sommet en Israël, parrainé par l’Union européenne, afin de discuter de la construction du plus long gazoduc sous-marin au monde, qui amènera le gaz depuis nos réserves à l’Italie et, de là, pourra approvisionner en ressources l’Allemagne, l’Autriche et d’autres pays. Notre objectif est de fournir 10 % du marché européen de l’énergie », a ajouté Steinitz.

Environ 60 % des ressources énergétiques israéliennes viennent du gaz et les autres du charbon, a expliqué Steinitz.

Il a ajouté que le pays voudrait être en mesure d’ici quelques années d’assurer ses besoins énergétiques à 90 % grâce au gaz et à 10 % grâce au charbon.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...