Les familles des victimes d’Ethiopian Airlines autorisées à commencer la shiva
Rechercher

Les familles des victimes d’Ethiopian Airlines autorisées à commencer la shiva

Un conseil rabbinique s'est réuni pour étudier le statut marital des veuves des victimes mais ne peut se prononcer avant "la fin du processus d'identification des restes des corps"

Un tribunal rabbinique réuni pour discuter du statut des épouses des victimes israéliennes du crash d'Ethiopian Airlines. (Crédit : grand rabbinat d'Israël)
Un tribunal rabbinique réuni pour discuter du statut des épouses des victimes israéliennes du crash d'Ethiopian Airlines. (Crédit : grand rabbinat d'Israël)

Un tribunal rabbinique spécial a statué dimanche que les familles des deux Israéliens décédés dans le crash d’un avion d’Ethiopian Airlines le mois dernier pouvaient entamer le processus de deuil pour leurs proches, même si les dépouilles des victimes n’ont pas encore été identifiées.

L’instance rabbinique, sous l’égide du Grand rabbin séfarade Yitzhak Yosef, a déclaré que « les familles peuvent s’asseoir (faire shiva] pour leurs proches, qui, selon les témoignages et les preuves soumises au tribunal, étaient dans l’avion » qui s’est écrasé le 10 mars en Ethiopie.

Les victimes israéliennes étaient Avraham Matsliah, 49 ans, de Maale Adumim, et Shimon Reem, 55 ans, de Zichron Yaakov.

Le panel religieux s’était réuni pour déterminer le statut marital des épouses des victimes. Dans une déclaration, les rabbins ont déclaré qu’ils ne pourraient pas parvenir à une conclusion « avant la fin du processus d’identification des restes des corps qui seront retrouvés » sur les lieux du crash. A ce jour, aucun reste des corps des deux victimes n’ont été retrouvés, même si le processus d’identification est encore en cours.

Après la décision de dimanche, les familles ont annoncé aux médias israéliens qu’elles commençaient la période de shiva et les rituels de deuil religieux.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...