Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Les familles d’otages demandent à Netanyahu de s’en tenir à sa proposition d’accord

Les proches des otages de Gaza souhaitent le retour de leurs proches, à la veille du neuvième mois de leur captivité

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

De droite à gauche : L'ex-otage Louis Har et les proches des otages Sharon Sharabi, Mor Korngold, Ruby Chen et Orly Gilboa lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 26 juin 2024. (Forum des otages et familles de disparus)
De droite à gauche : L'ex-otage Louis Har et les proches des otages Sharon Sharabi, Mor Korngold, Ruby Chen et Orly Gilboa lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 26 juin 2024. (Forum des otages et familles de disparus)

Lors d’une conférence de presse au siège du Forum des otages et des familles de disparus, à Tel Aviv, ce mercredi après-midi, les familles des otages ont demandé au Premier ministre Benjamin Netanyahu de s’en tenir à « l’accord Netanyahu » actuellement sur la table et approuvé par l’administration Biden.

« Nous avons besoin que le Hamas dise oui et nous avons besoin que notre Premier ministre garde un œil sur la balle et conclue cet accord », a déclaré Ruby Chen, père d’Itay Chen, soldat tué le 7 octobre et pris en otage à Gaza.

Chen a dit qu’il était crucial de « tenir bon et conclure un accord », particulièrement compte tenu des considérations géopolitiques actuelles, dont le risque d’une guerre contre le Hezbollah.

Ses propos ont été repris par Orly Gilboa, mère de Daniela Gilboa, l’une des 16 femmes – dont plusieurs soldates d’observation – toujours otages, qui a demandé à Netanyahu d’aller à la rencontre des familles des otages.

Après presque neuf mois de captivité, elle a rappelé que cette durée de neuf mois était généralement associée à la naissance et au renouveau.

« Je ne peux pas m’empêcher de penser que je pourrais bientôt être grand-mère ou que je le suis peut-être déjà », a dit Gilboa, en faisant une allusion aux abus sexuels subis par les femmes aux mains du Hamas.

« Je veux un avenir plein de lumière pour ma fille », a-t-elle dit.

Chen a ajouté que même si les otages morts seraient les derniers à revenir, et ce quel que soit l’accord, il demeurait crucial de ramener ces corps chez eux, pour leur donner une sépulture décente.

Il s’agit d’une référence déjà évoquée avec les autres familles d’otages, concernant la mort du frère du Premier ministre, Yoni Netanyahu, lors de l’opération sur Entebbe, le 4 juillet 1976.

« Ils ont eu des funérailles officielles et une shiva, et après 30 jours, une tombe sur laquelle se recueillir pour le jour du Souvenir », a expliqué Chen. « Regardez-moi dans les yeux et demandez-moi où j’étais le jour du Souvenir. Je ne veux pas d’un autre Jour du Souvenir comme celui-là. Itay était un héros et il n’y a rien de plus juif, rien de plus fort sur le plan de la traditionnel, que son âme repose sur le sol d’Israël, afin que nous puissions le pleure.

Mor Korngold, le frère de Tal Shoham, toujours otage à Gaza alors que sa femme et ses enfants, ainsi que trois autres membres de sa famille, pris en otage au kibboutz Beeri le 7 octobre, ont été libérés fin novembre, a dit qu’il ne savait pas s’il pourrait continuer de vivre en Israël, y voter, y élever ses enfants et y construire sa maison s’il ne pouvait pas faire confiance au gouvernement pour assurer sa sécurité et ramener les otages.

« Le Premier ministre dit qu’il ne veut qu’un accord partiel, mais quoi, ne suis-je qu’un citoyen partiel, est-ce que je ne paie que la moitié de mes impôts ? », a demandé Korngold.

« Je ne peux pas vivre ici si nos otages ne nous sont pas rendus. Arrêtez donc de vous occuper de détails sans importance et soutenez cet accord. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.