Les grand-mères dans les tendances Twitter après l’affaire Tlaib
Rechercher

Les grand-mères dans les tendances Twitter après l’affaire Tlaib

Les utilisateurs partagent des photos de leur grand-mère en soutien à l'élue démocrate du Congrès qui a annulé sa visite en Cisjordanie

Muftia Tlaib, la grand-mère maternelle de l'élue du Congrès américain Rashida Tlaib, devant chez elle dans le village de Beit Ur al-Fauqa, en Cisjordanie, le 15 août 2019. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Muftia Tlaib, la grand-mère maternelle de l'élue du Congrès américain Rashida Tlaib, devant chez elle dans le village de Beit Ur al-Fauqa, en Cisjordanie, le 15 août 2019. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

Les utilisateurs de Twitter d’origine palestinienne partageaient des photos et histoires sur leur grand-mère sur la plateforme samedi en soutien à la députée américaine Rashida Tlaib, qui a renoncé à son projet de rendre visite à sa grand-mère résidant en Cisjordanie, invoquant les restrictions imposées par Israël.

Tlaib avait demandé à pouvoir rendre visite à sa grand-mère de 90 ans, ce qui avait été approuvé pour des raisons humanitaires, après qu’elle et une autre démocrate du Congrès, Ilhan Omar, se sont vues interdire de se rendre à Jérusalem et en Cisjordanie. Tlaib y a finalement renoncé quelques heures après l’aval donné vendredi, une décision annoncée sur Twitter, accompagnée d’une photo de son aïeule.

La militante politique américano-palestinienne Linda Sarsour a réagi en publiant une photo de sa grand-mère, ponctuant son message du mot-dièse « #MyPalestinianSitty ». « Sitty » est le mot arabe pour grand-mère.

« Ce mot-dièse #MyPalestinianSitty rend hommage à la grand-mère de Rashida Tlaib, Sitty Muftiya », a écrit Linda Sarsour. « Son courage, sa clarté d’esprit et sa pugnacité sont une inspiration. Elle a rappelé aux Palestiniens de tout ce dont on peut être fiers. Nos grands-mères nous enseignent la vie ».

Tlaib a ensuite retweeté le message et publié une photo de son autre grand-mère avec le message suivant : « Voici mon autre #MyPalestinianSitty que personne n’avait intérêt à embêter. Elle était fière d’être de #BeitHanina et était une femme pugnace ».

Les utilisateurs de Twitter ont rapidement suivi le mouvement. Un grand nombre d’entre eux ont accompagné la photo de leur grand-mère d’un texte décrivant comment elle avait quitté Israël lorsque l’État juif a été établi en 1948.

Omar a témoigné son soutien à la démarche, « MyPalestinianSitty est devenue populaire, et je suis submergée d’émotions quand je vois que nous humanisons enfin l’un des peuples les plus déshumanisés du monde ».

Certains militants pro-israéliens ont également publié des messages avec le même mot-dièse tout en évoquant leur grand-mère juive et soulignant que les communautés juives vivant dans des pays arabes avaient été chassés de leur maison en réaction à la création de l’État d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...