Israël en guerre - Jour 140

Rechercher

Les Houthis disent qu’ils bloqueront chaque navire se dirigeant vers Israël

Tous les "navires liés à Israël ou qui transporteront des marchandises" vers Israël ne sont pas les bienvenus, affirme le supplétif de l'Iran

Des Yéménites brandissent des drapeaux et scandent des slogans lors d'une marche de solidarité avec la population de Gaza dans la capitale contrôlée par les Houthis, Sanaa, le 8 décembre 2023. (Crédit : MOHAMMED HUWAIS / AFP)
Des Yéménites brandissent des drapeaux et scandent des slogans lors d'une marche de solidarité avec la population de Gaza dans la capitale contrôlée par les Houthis, Sanaa, le 8 décembre 2023. (Crédit : MOHAMMED HUWAIS / AFP)

Les Houthis pro-Iran du Yémen ont menacé samedi d’attaquer tout navire dans la mer Rouge se dirigeant vers Israël.

Les rebelles yéménites, qui contrôlent la capitale Sanaa et d’autres régions, font partie de ce qu’ils qualifient d’ « axe de la résistance » contre Israël, avec des groupes terroristes comme le Hamas palestinien ou le Hezbollah libanais, tous des supplétifs de l’Iran.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, les Houthis ont déclaré qu’ils « empêcheraient le passage des navires se dirigeant vers l’entité sioniste [Israël, NDLR] » si les habitants du territoire palestinien, bombardé par Israël depuis deux mois, ne recevaient pas plus d’aide humanitaire.

Cette annonce survient dans un contexte de tensions accrues en mer Rouge depuis le début de la guerre meurtrière entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, déclenchée le 7 octobre après une attaque meurtrière menée par la branche palestinienne des Frères musulmans sur le sol israélien depuis la bande de Gaza.

Quel que soit le pavillon sous lequel les navires naviguent ou la nationalité de leurs propriétaires ou opérateurs, les navires à destination d’Israël « deviendront une cible légitime pour nos forces armées », est-il précisé dans le communiqué.

Tous les « navires liés à Israël ou qui transporteront des marchandises » vers Israël ne sont pas les bienvenus en mer Rouge, zone stratégique située entre le nord-est de l’Afrique et la péninsule arabique, est-il ajouté.

Le conseiller à la sécurité nationale Tzachi Hanegbi s’adresse aux journalistes au quartier général de l’armée israélienne à Tel Aviv, le 14 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash 90)

Répondant à la question d’un journaliste sur ces déclarations, le chef du Conseil national de la sécurité israélien, Tzachi Hanegbi, a dénoncé un « siège naval ».

« Si le monde ne s’occupe pas de ça, parce qu’il s’agit d’un problème d’ordre international, nous agirons pour mettre un terme à ce siège naval », a-t-il prévenu.

La semaine dernière, les Houthis avaient attaqué deux navires au large des côtes yéménites, dont un navire battant pavillon des Bahamas, en affirmant qu’ils appartenaient à des Israéliens.

Le 19 novembre, ils se sont emparés du navire marchand Galaxy Leader qui appartient à une société britannique elle-même propriété d’un homme d’affaires israélien.

Les Houthis ont également lancé une série de drones et de missiles en direction d’Israël. De nombreux engins ont été interceptés par Israël ou des bateaux de guerre américains.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.