Les investissements des fonds de capitaux privés en Israël baissent de 67 % au 2e trimestre
Rechercher

Les investissements des fonds de capitaux privés en Israël baissent de 67 % au 2e trimestre

248 M $, soit 60 % des investissements totaux en fonds propres, ont été injectés par des fonds étrangers dans des entreprises israéliennes, selon le rapport de l'IVC

Illustrations de billets israéliens Crédit: Sophie Gordon/Flash 90)
Illustrations de billets israéliens Crédit: Sophie Gordon/Flash 90)

Les investissements des fonds de placement privés étrangers et israéliens en Israël a plongé au deuxième trimestre de l’année, avec seulement 412 millions de dollars au trimestre comparé à 1,26 milliard de dollars au même trimestre un an plus tôt.

Les 807 millions de dollars investis dans le cadre de 48 transactions engagées par des fonds de capitaux privés en Israël au cours du premier semestre de l’année ont été « faibles ».

Cela représente également le montant le plus bas investi au cours de cette période en trois ans, indique un nouveau rapport du IVC Research Center publié en collaboration avec Shibolet & Co. Law Firm. Par comparaison, ces fonds ont investi 1,5 milliard de dollars au premier semestre de 2016 et 2,1 milliards de dollars au premier semestre de 2015.

Selon les auteurs, la baisse est due au fait que les fonds sont plus prudents avec leurs stratégies d’investissement.

Le plus important accord impliquant un fonds de capital privé au premier semestre de 2017 a été le rachat de 140 millions de dollars de R2Net par Francisco Partners, alors que toutes les autres transactions au cours de cette période étaient d’environ 50 millions de dollars ou moins, a déclaré Omer Ben-Zvi, partenaire de Shibolet & Co.

Cependant, certaines transactions importantes ont été signalées pour le troisième trimestre, ce qui indique une « activité stable » sur le marché du capital privé, avec Israël qui reste toujours « une attraction stable » pour les sociétés d’investissement privées à l’étranger, a-t-il déclaré.

« Nous croyons que, bien que le marché soit prudent en termes de valorisation, il y a de grandes opportunités israéliennes pour des offres importantes en matière de fonds d’investissements privés », a déclaré Ben-Zvi.

Au deuxième trimestre de l’année, les fonds d’investissement privés étrangers ont investi 248 millions de dollars dans des entreprises israéliennes, ce qui représente plus de 60 % des investissements au total. C’est en dessous des 1,1 milliard de dollars investis au cours de la même période l’année précédente, lorsque les fonds étrangers étaient en tête en représentant 87 % de tous les investissements des fonds d’investissement privés. Malgré cela, le chiffre est passé de seulement 90 millions de dollars, soit 23 % du total, investi au premier trimestre de 2017, soit le montant trimestriel le plus bas au cours des trois dernières années.

Selon le rapport, Francisco Partners a fait le plus gros accord entre les fonds d’investissement privés étrangers au deuxième trimestre de 2017 avec le rachat de R2Net de 140 millions de dollars, qui représentait à eux seuls 57 % des investissements trimestriels des fonds d’investissement privés étrangers.

Quarante et une sociétés israéliennes de gestion de fonds d’investissement privés sont actuellement actives, gérant un capital de 13 milliards de dollars, avec un montant estimé à 1 milliard de dollars pour les nouveaux investissements.

Au premier semestre de 2017, seul Sky Private Equity III a conclu un premier tour de table pour une levée de fonds, ce qui lui a permis de recueillir 200 millions de dollars. Cinq autres fonds sont en train de mobiliser des capitaux, selon le rapport.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...