« Les Iraniens bienvenus au Hackathon Wikimedia 2016 » à Jérusalem
Rechercher

« Les Iraniens bienvenus au Hackathon Wikimedia 2016 » à Jérusalem

Le festival « wiki 2016 » aura lieu à Jérusalem au printemps prochain ; des visas sont en préparation « pour toute personne qui souhaite venir »

David Shamah édite notre section « Start-Up Israel ». Spécialiste depuis plus de dix ans en technologies et en informatique, il est un expert reconnu des start-up israéliennes, de la high-tech, des biotechnologies et des solutions environnementales.

Participants à un récent hackathon Wikimedia israélien (Daniel Bar-On / Wikimedia Israël)
Participants à un récent hackathon Wikimedia israélien (Daniel Bar-On / Wikimedia Israël)

Le monde du wiki se réunira à Jérusalem en mars prochain pour discuter des meilleures façons pour les gens à travers le monde d’obtenir de l’information gratuitement, offerte par les sites Wikipedia, et d’améliorer la manière dont les données sont transmises, mises en ligne et débattues.

Et les Iraniens sont cordialement invités, dit Itzik Edri, président de Wikimedia Israël.

« Wikipédia ne possède pas de filiale officielle en Iran, comme en Israël, aux États-Unis, et dans la plupart des pays européens, mais nous avons connaissance d’individus et de groupes iraniens qui travaillent sur des pages Wikipédia et les maintiennent. Nous serions heureux si ces gens-là, ainsi que les hackers en provenance des pays arabes, étaient présents. »

La Foundation Wikimedia Israël est fière d’accueillir le Hackathon Wikimedia 2016, avec des centaines de volontaires, de gestionnaires de l’information et d’amateurs en technologie se réunissant à Jérusalem pour un week-end de programmation, de piratage et de mise au point d’applications et de sites Web portant l’étiquette « wiki ».

Comment les hackers wiki iraniens se rendront en Israël ? « Nous travaillons avec le ministère des Affaires étrangères afin d’organiser des visas pour tous les gens qui veulent venir, même s’ils sont originaires de pays avec lesquels Israël n’a pas de relations », explique Edri.

« Nous garderons, bien sûr, le silence sur leur arrivée, afin de ne pas créer d’incidents. »

Il y a aujourd’hui plus d’une douzaine de projets officiels de la Fondation en ligne – Wikipédia étant le plus connu – chacun d’eux cherchant à exploiter l’information dans son domaine spécifique. Wikipédia aspire à être l’encyclopédie du monde, Wiktionnaire cherche à créer un dictionnaire au contenu gratuit dans toutes les langues, Wikibooks rassemble tous les e-books gratuits dans le monde en un seul site, et Wikivoyage vise à créer le plus grand guide gratuit, complet et mis à jour du monde – pour ne nommer qu’eux.

Outre les programmeurs et les fonctionnaires du wiki – quelque 200 personnes sont attendues – le hackathon sera ouvert à la population locale.

Les programmeurs utiliseront un code open source pour développer des solutions aux problèmes et aux bugs sur les différents sites, applications et bases de données de Wikimedia. Au hackathon de cette année à Lyon, par exemple, les projets comprenaient un rétrécissement des pages wiki autant que possible afin qu’elles soient lisibles sur les smartphones ; la construction de nouvelles interfaces de lecture en plus de l’API MediaWiki ; etc.

Jérusalem, qui concourait avec plusieurs dizaines d’autres villes pour avoir l’honneur d’accueillir l’événement, a été choisie en fonction de son statut de pôle mondial de la haute technologie, dit Michal Laster, PDG de Wikimedia Israël.

« L’émergence de Jérusalem en tant que centre technologique pour tous les Israéliens – y compris les Arabes et les ultra-orthodoxes – est un exemple du genre d’image que nous voulons projeter aux centaines d’activistes du wiki étrangers qui viendront ici. »

Commentant cette annonce, le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a cité « Ben Franklin, qui a dit : ‘l’investissement dans le savoir paie toujours les meilleurs intérêts’. C’est exactement ce que nous faisons à Jérusalem au cours des dernières années – investir dans le milieu universitaire, développer des groupes impliqués dans la haute technologie, aider les jeunes entrepreneurs, et faire venir des groupes de designers, de programmeurs et d’autres professionnels. Maintenant, nous, les habitants de Jérusalem et tous les Israéliens, pouvons profiter des fruits de notre labeur. Je suis fier que Jérusalem ait été choisie pour accueillir le hackathon et je suis sûr que tous ceux qui y participeront verront la ville comme un pôle d’innovation, une ville unique qui défie les stéréotypes. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...