Rechercher

Les Israéliens ayant la nationalité russe seraient interdits d’entrer en Estonie

Trois personnes possédant la double nationalité ont été refoulées à l'entrée du pays ; huit autres cas ont été signalés sur l'application Telegram

Photo illustrative d'un passeport israélien (Crédit : Flash90)
Photo illustrative d'un passeport israélien (Crédit : Flash90)

Plusieurs Israéliens ayant la double nationalité russe se sont vus empêcher par les autorités estoniennes de traverser le pays depuis la Russie ces derniers jours, ont rapporté samedi les médias israéliens.

La Pologne, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie ont restreint l’entrée aux citoyens russes depuis le 19 septembre. Toutefois, les nouvelles limitations de visa ne sont pas censées s’appliquer aux détenteurs de passeports israéliens, qui peuvent entrer sans visa dans l’espace Schengen.

S’adressant au quotidien Haaretz, Lia Chechik, qui réside en Russie, a déclaré qu’elle avait essayé de franchir la frontière avec son passeport israélien, mais que les gardes-frontières estoniens l’avaient refoulée parce qu’elle ne possédait pas de billets d’avion pour Tel Aviv (bien qu’elle ait indiqué que c’était sa destination) et parce qu’elle n’avait pas d’assurance maladie valide pour l’Union européenne.

« Jusqu’à présent, ils ne s’en sont jamais soucié, au cours des mes 33 années d’existence », a déclaré Chechik. Haaretz a précisé qu’elle avait pu franchir la frontière lorsqu’elle s’est présentée avec les documents requis.

Cependant, deux autres hommes, qui ont refusé de donner leur nom, ont déclaré à Haaretz qu’ils avaient également été empêchés de passer en Estonie avec des passeports israéliens, alors qu’ils détenaient leurs billets pour Tel Aviv.

L’un des hommes a raconté que les gardes-frontières leur avaient répondu qu’il pouvait acheter « 10 billets comme ceux-là « . Selon le compte Télégramme Trueisrael, huit autres Israéliens ont également été refoulés à la frontière estonienne.

Des voitures faisant la queue pour passer la frontière entre la Russie et la Finlande au poste de contrôle frontalier de Vaalimaa à Virolahti, en Finlande, le 23 septembre 2022. (Crédit : Sasu Makinen/Lehtikuva via AP)

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que le service consulaire d’Israël en Finlande – également chargé des relations avec l’Estonie – enquêtait sur cette affaire. Le ministère a confirmé qu’il avait demandé au gouvernement estonien une liste de documents que les Israéliens doivent présenter à la frontière lorsqu’ils viennent de Russie, afin d’éviter tout problème futur.

Les problèmes rencontrés par les binationaux surviennent alors que les pays voisins de la Russie doivent faire face à un afflux d’hommes d’âge militaire qui tentent d’éviter d’être enrôlés pour combattre en Ukraine, après la mobilisation militaire partielle décrétée par le Kremlin.

Outre les longues files d’attente aux frontières terrestres, de nombreux billets pour des destinations qui ne requiert pas de visa pour les Russes, comme la Turquie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Serbie, sont épuisés, et ceux qui sont disponibles se vendent à des prix exorbitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...