Les Israéliens meurent plus du diabète, révèle un rapport
Rechercher

Les Israéliens meurent plus du diabète, révèle un rapport

Un rapport de CBS liste le cancer et les maladies coronariennes comme les causes majeures de décès chez les Israéliens

Tubes à essai pour des tests sanguins. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Tubes à essai pour des tests sanguins. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

Israël a le troisième taux de mortalité dû au diabète le plus élevé dans les pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), selon le rapport du Bureau central des statistiques (CBS) publié mercredi.

Avec 5,6 %, le taux de mortalité dû au diabète d’Israël n’est devancé que par le taux de la Turquie et du Mexique.

L’étude de CBS a présenté les principales causes de décès en Israël basés sur les statistiques de 2013, et les a comparées avec les pays de l’OCDE et les chiffres israéliens de 1970. En plus des données sur le diabète, le rapport a également inclus d’autres statistiques notables.

La cause la plus importante de décès en Israël est le cancer, qui a tué 25,8 % des Israéliens en 2013, une hausse significative par rapport aux statistiques de 1970, qui étaient de 16,5 %. Cependant, le taux de décès lié au cancer d’Israël est tout de même plus bas que la plupart des pays de l’OCDE.

La seule exception à cette tendance était le taux lié au cancer du sein chez les femmes, qui est relativement très élevé par rapport aux pays de l’OCDE.

Des études ont démontré que les Juifs ashkénazes ont un risque relativement plus élevé que la population générale du monde à avoir une mutation du gène BRCA, ce qui augmente le risque de développer le cancer du sein et/ou de l’ovaire.

De grands changements ont été observés par rapport aux chiffres de 1970, avec des taux de décès par maladie cardiaque, accidents vasculaires cérébraux et les complications liées à l’accouchement qui ont baissé, tandis que les taux de cancer et les maladies infectieuses et respiratoires ont augmenté.

Le rapoort de CBS a également constaté des différences dans la distribution des causes de décès entre les Juifs et les Arabes en Israël.

Les Arabes israéliens ont un taux plus faible de décès dû au cancer que les Juifs (20,5 %).

L'iphionoides Chiliadenus (de varthemia forte), un arbuste du Moyen-Orient qui serait efficace dans le traitement contre le diabète (Crédit : CC BY-SA Eitan F., Wikimedia Commons)
L’iphionoides Chiliadenus (de varthemia forte), un arbuste du Moyen-Orient qui serait efficace dans le traitement contre le diabète (Crédit : CC BY-SA Eitan F., Wikimedia Commons)

Plus tôt cette année, des chercheurs israéliens ont découvert une plante au Moyen-Orient qui a le potentiel de traiter du diabète. L’ingrédient actif de l’arbuste du Chiliadenus a un ingrédient actif qui peut abaisser le taux de glycémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...