Les Israéliens se marient plus tard
Rechercher

Les Israéliens se marient plus tard

En 2017, l'âge moyen de la mariée était de 25 ans et celui du marié de 27,4 ans

Un mariage juif à la synagogue Neve Shalom à Istanbul, Turquie. (Crédit : Avec l'aimable autorisation de la communauté juive turque )
Un mariage juif à la synagogue Neve Shalom à Istanbul, Turquie. (Crédit : Avec l'aimable autorisation de la communauté juive turque )

Le Bureau central des statistiques a publié toutes les données sur la vie romantique des Israéliens à l’approche de la fête de Tu BeAv, l’équivalent de la Saint-Valentin qui commence jeudi soir.

La chiffres datent de 2017, dernière année pour laquelle des données complètes existent.

Parmi les 50 029 couples israéliens qui se sont mariés cette année-là auprès des institutions religieuses israéliennes officielles, l’âge moyen de la mariée était de 25 ans, et celui du marié de 27,4 ans. Les jeunes mariées ont 3,5 ans de plus et les jeunes mariés 2,5 ans de plus que la moyenne en 1970, a déclaré le bureau.

Les mariages juifs représentent 71,6 % (ou 35 810) de ces mariages, les mariages musulmans 24,6 % (12 324), les mariages Druzes (1 002) et les mariages chrétiens 1,7 % (855).

Dans 87 % des mariages en 2017, les deux partenaires se mariaient pour la première fois. Dans 5,3 % de cas, les deux époux avaient déjà divorcé.

Alors que les Israéliens se marient plus tard, de plus en plus d’hommes et de femmes restent célibataires jusqu’à leur trentaine. Le pourcentage d’hommes célibataires entre 25-29 ans est passé de 28 % en 1970 à 62 % en 2017, et, chez les femmes, il est passé de 13 % à 46 %.

Les chiffres ont aussi augmenté pour les personnes célibataires jusqu’à la fin de la quarantaine, alors que le nombre d’hommes non-mariés âgés de 45 à 49 ans est passé de 3 % en 1970 à 12 % en 2017, et de 2 % à 10 % chez les femmes.

Les Israéliens ne se marient pas seulement en Israël, bien sûr. Au moins
15 % des mariages enregistrés au ministère de l’Intérieur en 2017 n’ont pas eu lieu en Israël et n’ont pas été pris en compte dans les chiffres indiqués ci-dessus, a déclaré le Bureau central des statistiques.

En tout, 8 849 couples ont déclaré leur mariage à l’étranger, dans la plupart des cas pour éviter le contrôle du grand rabbinat d’Israël. Parmi ces unions, 1 935 de ces mariages (soit 22 %) étaient entre deux Juifs, principalement issus de familles qui ont immigré en Israël depuis l’ancienne Union soviétique.

Quand ils se marient à l’étranger, les Israéliens préfèrent Chypre, qui est à une heure d’avion, où 38 % des mariages à l’étranger ont eu lieu. Les Etats-Unis se situent en deuxième position avec 26 %, puis la République tchèque avec 14 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...