Les jeunes Palestiniens sont confrontés à des perspectives d’emploi sinistres
Rechercher

Les jeunes Palestiniens sont confrontés à des perspectives d’emploi sinistres

Les résultats indiquent que 40 % des 15-29 ans n’ont pas de travail ; le taux est encore plus élevé chez les diplômés universitaires

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Photo d'illustration d'un travailleur palestinien dans un tunnel, dans le sud de la bande de Gaza (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)
Photo d'illustration d'un travailleur palestinien dans un tunnel, dans le sud de la bande de Gaza (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Le chômage des jeunes palestiniens âgés entre 15 et 29 ans continue à osciller autour de 40 % pour la quatrième année consécutive, selon les données publiées jeudi par le Bureau central palestinien des statistiques (PCBS).

Selon le recensement, publié par le PCBS à la veille de la journée internationale de la jeunesse, le taux de chômage total pour les Palestiniens de 15 à 29 ans au cours du premier trimestre de 2016 était de 39 % – environ 40 % en Cisjordanie et 42 % dans la bande de Gaza.

Au cours du deuxième trimestre 2015, selon le PCBS, le taux de chômage dans ce même groupe d’âge a totalisé 37,4 %, au deuxième trimestre de 2014, il était à 39,5 %, et au cours du deuxième trimestre de 2013, il était de 37 %.

On estimait mi-2016 qu’il y avait 4,82 millions de Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza, selon le PCBS.

Les jeunes âgés entre 15 et 29 ans représentent 30 % de la population palestinienne totale.

Parmi ce segment, 37 % sont des adolescents âgés de 15-19 ans et 63 % sont des jeunes adultes âgés de 20-29 ans.

Une graphique montrant la démographie des Palestiniens au courant de l'année 2016 (Crédit : autorisation PCBS)
Une graphique montrant la démographie des Palestiniens au courant de l’année 2016 (Crédit : autorisation PCBS)

Le taux de chômage le plus élevé chez les étudiants dans l’enseignement

Le chômage est encore plus élevé chez les diplômés universitaires (51 %) que la moyenne totale. Le taux de chômage de 64 % des diplômés de l’enseignement et de la formation des enseignants gonfle ce chiffre. Le taux de chômage le plus faible (25 %) se trouve parmi les détenteurs de diplômes de droit.

Le taux de chômage le plus élevé était chez les 20-24 ans, atteignant 43 %, contre 39 % pour les personnes âgées de 25-29 ans et 35 % chez les adolescents de 15-19 ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...