Rechercher

Les Juifs sont une minorité en Israël et dans les implantations – démographe

Arnon Soffer affirme que la proportion de Juifs entre la mer Méditerranée et le Jourdain est plus faible que ce que l'on croit généralement, si l'on tient compte des non-citoyens

Des Juifs nationalistes israéliens brandissent des drapeaux israéliens alors qu'ils défilent devant la porte de Damas de la Vieille Ville de Jérusalem, le 15 juin 2021. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Des Juifs nationalistes israéliens brandissent des drapeaux israéliens alors qu'ils défilent devant la porte de Damas de la Vieille Ville de Jérusalem, le 15 juin 2021. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Les Juifs représentent moins de 47 % de ceux qui vivent à l’ouest du Jourdain, a averti mardi un démographe israélien, affirmant que la majorité de la population israélienne n’est pas consciente du péril démocratique dans lequel le pays s’enfonce en devenant une minorité dans la région.

Arnon Soffer, professeur de géographie à l’université de Haïfa, a déclaré mardi à la radio de l’armée qu’en plus des populations juive et arabe, il a obtenu ses chiffres en tenant compte des centaines de milliers de personnes non juives résidant en Israël qui n’en ont pas la citoyenneté.

Selon Soffer, il y a 7,45 millions de Juifs et 7,53 millions d’Arabes israéliens et palestiniens, entre autres, vivant sur ce qu’il appelle la Terre d’Israël, c’est-à-dire Israël, la Cisjordanie et la bande de Gaza.

Si l’on tient compte du nombre de ressortissants non israéliens, la proportion de Juifs se situe entre 46 % et 47 % du total, a-t-il affirmé.

Selon le Bureau central des statistiques (CBS), à la fin de 2021, 9,449 millions de personnes vivaient en Israël (en tenant compte des Israéliens des implantations de Cisjordanie).

Parmi elles, 6,982 millions (74 %) sont juives, 1,99 million (21 %) sont arabes et 472 000 (5 %) ne sont ni l’un ni l’autre.

Arnon Soffer, expert en démographie de l’Université de Haïfa, le 9 décembre 2007. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Le Bureau palestinien des statistiques estime la population palestinienne de Cisjordanie à un peu plus de 3 millions et celle de Gaza à un peu plus de 2 millions.

Soffer a expliqué à la radio de l’armée que bien que le taux de natalité ait été plus élevé au sein de la population juive ces dernières années, le taux de mortalité l’est également, ce qui signifie que la population arabe, qui est beaucoup plus jeune en moyenne que la population juive, croît plus rapidement.

Soffer a également fait remarquer qu’Israël est le pays le plus peuplé du monde occidental, citant une prévision du CBSjuif selon laquelle la population totale sera de 35 millions d’habitants en 2065.

« Où allons-nous nous asseoir ? Où allons-nous nous tenir debout ? » a-t-il demandé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...