Rechercher

Les limitations sur les rassemblements extérieurs revues à la baisse

Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont convenu de changements dans le port du masque et dans l'usage du Passe vert ; ils devront être approuvés par le cabinet Corona

Des Israéliens détenteurs du Passe vert à un concert du chanteur Ivri Lider au Bloomfield Stadium de Tel Aviv, le 5 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Des Israéliens détenteurs du Passe vert à un concert du chanteur Ivri Lider au Bloomfield Stadium de Tel Aviv, le 5 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Alors qu’Israël semble en avoir fini avec sa quatrième vague de coronavirus, le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Santé Nitzan Horowitz ont annoncé mardi avoir convenu de mettre un terme à certaines limitations imposées aux rassemblements extérieurs et que certaines restrictions induites par le « Passe vert » seraient abandonnées concernant des événements particuliers.

Ces changements doivent encore être approuvés par le cabinet Corona, qui devrait voter par téléphone mardi dans la soirée. Ils devront aussi recevoir l’approbation de la Commission de la constitution, du droit de la Justice de la Knesset avant d’entrer en vigueur dès jeudi.

Selon la déclaration qui a été faite, mardi, par le Premier ministre et par le ministre de la Santé, le nombre de participants à un rassemblement organisé en plein air ne sera plus réglementé.

Il sera, de surcroît, autorisé d’organiser des événements culturels, sportifs ou des services de prière accueillant jusqu’à mille participants assis sans que ces derniers ne doivent présenter de Passe vert. Concernant les événements organisés en espace clos, ce seuil sera de cent participants assis.

Le Passe vert permet aux personnes vaccinées contre le coronavirus, en rémission de la maladie ou en possession d’un résultat récent de test négatif d’accéder aux lieux publics.

L’obligation du port du masque dans les rassemblements extérieurs de plus de cent personnes devrait être abolie (il n’est d’ores et déjà pas nécessaire de se couvrir le visage pour se rendre à des événements de moindre ampleur). Toutefois, le port du masque dans les espaces clos reste en vigueur.

Des supporters au Teddy Stadium de Jérusalem, le 13 septembre 2021. (Crédit : Flash90)

Ces décisions ont été prises après des consultations avec des experts de la santé.

Bennett a déclaré que l’allègement des restrictions était entraîné par les chiffres de morbidité qui tombent « à un niveau relativement bas ».

« Nous continuons toutefois à agir avec prudence parce qu’ailleurs, et en particulier sur le continent européen, il y a actuellement un tsunami en termes de coronavirus avec des niveaux sans précédent », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Naftali Bennett à droite, et le ministre de la Santé Nitzan Horowitz, à gauche, dans un centre de vaccination à Holon, le 29 juin 2021. (Crédit : Marc Israel Sellem/POOL/Flash90)

Lors d’une conférence de presse, Horowitz a promis que les limitations imposées aux espaces clos seraient rapidement allégées si le taux de morbidité continuait à baisser.

Horowitz a noté ce déclin continu qui n’a cessé de s’affirmer depuis le pic de la quatrième vague qui s’est abattue sur Israël, un déclin qu’il attribué à la campagne d’injection de rappel.

Il a toutefois recommandé de ne pas célébrer la fin de cette vague de manière prématurée, précisant que le ministère travaille sur la base d’une hypothèse qui envisage une nouvelle vague significative de COVID-19 dans le pays.

« Ce n’est pas une fête de fin d’année », a-t-il averti.

Le ministre de la Santé Nitzan Horowitz pendant une visite à l’hôpital Beilinson, le 27 juillet 2021. (Crédit :Avshalom Sassoni/Flash90)

Selon les chiffres qui ont été retransmis mardi soir par le ministère de la Santé, il y a 6 198 cas actifs COVID-19 en Israël. 161 personnes sont dans un état grave.

Sur une population d’environ 9,5 millions de personnes, 6 250 208 Israéliens ont reçu au moins une dose de vaccin. Parmi eux, 5 746 166 ont reçu deux doses et 3 996 567 ont bénéficié d’une injection de rappel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...