Les médecins appelés pour Peres qui souffrait de douleurs thoraciques
Rechercher

Les médecins appelés pour Peres qui souffrait de douleurs thoraciques

Les docteurs ont décidé de ne pas hospitaliser l’ancien président âgé de 92 ans après l’avoir traité avec succès pour un rythme cardiaque irrégulier

Shimon Peres au Centre Peres pour la Paix, à Tel Aviv, le 27 juillet 2015. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Shimon Peres au Centre Peres pour la Paix, à Tel Aviv, le 27 juillet 2015. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Les médecins ont été convoqués chez Shimon Peres dans la nuit de jeudi à vendredi, après que l’ancien président âgé de 92 ans a déclaré qu’il éprouvait des douleurs thoraciques.

Parmi les personnes présentes se trouvait le médecin personnel de Peres, Dr. Raphi Walden. Le médecin est marié à la fille de l’ancien président, Tsvia, et est directeur-adjoint au Centre médical Sheba près de Tel Aviv.

Un examen de Peres a révélé qu’il souffrait de fibrillation auriculaire (rythme cardiaque anormal), et un cardiologue de Sheba a également été appelé pour établir un traitement, a rapporté la Dixième chaîne. Une fois que le rythme cardiaque de Peres est revenu à la normale, ses médecins ont décidé de ne pas l’hospitalisé.

Ce n’est pas la première fois que Peres se plaint d’un rythme cardiaque irrégulier.

En janvier, il a été hospitalisé à Sheba pour deux nuits d’observation après s’être plaint de douleurs à la poitrine. Cet incident est survenu un peu plus d’une semaine après qu’il a subi une crise cardiaque légère, et a dû rester à l’hôpital une journée supplémentaire pour observation à la demande de l’équipe médicale.

L'ancien président Shimon Peres s'adresse aux médias à sa sortie du centre médical Sheba, à Ramat Gan le 19 janvier 2016 (Crédit : Flash90)
L’ancien président Shimon Peres s’adresse aux médias à sa sortie du centre médical Sheba, à Ramat Gan le 19 janvier 2016 (Crédit : Flash90)

Peres, maintenant à la retraite, a connu une carrière politique de 55 ans, sanctionnée par un mandat en tant que président d’Israël de 2007 à 2014. Il reste actif par son association Centre Peres pour la Paix, qui favorise la coexistence entre Arabes et Juifs.

Considéré comme le dernier survivant des pères fondateurs d’Israël, il a été Premier ministre à deux reprises – 1984-1886 dans le cadre d’un gouvernement de rotation, et pendant quelques mois en 1995 et 1996 après l’assassinat de Yitzhak Rabin. Il a passé la majeure partie de sa carrière au Parti travailliste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...