Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Les médecins se battent pour sauver la vie d’un homme atteint d’une encéphalite causée par une rare amibe

Selon les CDCs, cette amibe est communément appelée "mangeuse de cerveau" dans la mesure où elle peut causer une infection cérébrale lorsque l'eau qui la contient s'introduit dans le corps humain par la fosse nasale

L'hôpital Beilinson, à Petah Tikva. (Crédit : Autorisation)
L'hôpital Beilinson, à Petah Tikva. (Crédit : Autorisation)

L’état de santé du second cas jamais enregistré de Naegleria fowleri, une amibe rare qui est à l’origine d’encéphalites, s’est détérioré, a annoncé l’hôpital Beilinson.

Le malade, âgé de 26 ans – dont la santé était bonne – a été mis en contact avec cette amibe alors qu’il nageait au large de la plage Gai, sur le lac de Tibériade. Il a été admis à l’hôpital Sharon, mardi, avec de la fièvre, une migraine et des vomissements. Quand son état a empiré, il a été transféré à Beilinson.

« Le personnel de l’hôpital continue à se battre pour sa vie », a expliqué un porte-parole.

Selon les CDCs, cette amibe est communément appelée « mangeuse de cerveau » dans la mesure où elle peut causer une infection cérébrale lorsque l’eau qui la contient s’introduit dans le corps humain par la fosse nasale.

L’amibe Naegleria fowleri s’épanouit dans les eaux chaudes. Dans la plupart des cas, les personnes qui s’aventurent dans les eaux où l’amibe évoluent ne développeront aucune maladie. Les enquêteurs du ministère de la Santé ont prélevé des échantillons sur la plage où le nageur avait passé la journée et ils n’ont découvert aucune trace de contamination.

Le taux de mortalité de l’encéphalite entraînée par l’amibe est très élevé. Si l’infection reste excessivement rare – avec seulement environ 400 cas qui ont été diagnostiqués dans le monde entier – la maladie est souvent mortelle.

Parmi les symptômes, une migraine, de la fièvre, des nausées, des vomissements, des raideurs à la nuque et des symptômes neurologiques comme de la confusion et des hallucinations. Un état qui réclame une prise en charge médicale immédiate.

Un homme de 36 ans était mort d’une méningo-encéphalite amibienne primitive au mois d’août 2022, une infection cérébrale causée par la même amibe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.