Les musulmans américains épousent beaucoup moins de non-musulmans et sont beaucoup plus religieux que les Juifs américains
Rechercher

Les musulmans américains épousent beaucoup moins de non-musulmans et sont beaucoup plus religieux que les Juifs américains

L'enquête de Pew montre aussi que la population musulmane croît plus vite, se sent plus discriminée et est moins libérale que les Juifs

Les musulmans lors d'un service de prière célébrant Eid-al-Fitr à Stamford, Connecticut, 25 juin 2017 (Crédit : John Moore / Getty Images, via JTA)
Les musulmans lors d'un service de prière célébrant Eid-al-Fitr à Stamford, Connecticut, 25 juin 2017 (Crédit : John Moore / Getty Images, via JTA)

NEW YORK (JTA) – Depuis sa sortie en 2013, « l’étude Pew » – un étude historique sur la démographie, les croyances et les pratiques juives américaines – a été au centre des observations et des débats des Juifs américains. Maintenant, c’est au tour des musulmans américains.

Mercredi, le Pew Research Centre a publié une étude sur les musulmans américains en se concentrant non seulement sur les chiffres et leur mode de vie, mais aussi sur la manière dont la communauté a réagi à l’élection du président Donald Trump.

En comparant les deux études, on découvre que la communauté musulmane en Amérique est plus religieuse, croît plus vite et se sent plus meurtrie que les Juifs américains. Les deux groupes ont voté pour Hillary Clinton.

Voici une comparaison entre les Juifs et les musulmans des États-Unis.

Il y a plus de Juifs que de musulmans en Amérique, mais la population musulmane augmente plus rapidement.

Le centre Pew a constaté qu’il y a environ 3,3 millions de musulmans aux États-Unis, ce qui représente un peu plus de 1 % de la population. Les Juifs américains, en revanche, s’élèvent à 5,3 millions d’individus. Ils représentent environ 2 % de tous les Américains.

Mais les musulmans, s’est rendu compte Pew, sont plus jeunes et ont des taux de natalité plus élevés. Plus d’un tiers des musulmans américains ont moins de 30 ans, seulement 14 % ont plus de 55 ans et leur taux de natalité est de 2,4, un taux légèrement supérieur à la moyenne nationale. La plupart des Juifs américains ont plus de 50 ans et leur taux de natalité est de 1,9. Alors que l’âge médian des musulmans américains est de 35 ans, l’âge médian des Juifs américains est de 50 ans. Les Américains en général ont une moyenne d’âge de 47 ans.

Ces chiffres expliquent pourquoi l’étude de Pew de 2015 avait révélé qu’en 2050, les musulmans américains dépasseraient les Juifs américains. Alors que la population juive devrait stagner à environ 5,4 millions, Pew prédit qu’en un peu plus de trois décennies, il y aura 8 millions de musulmans en Amérique.

Les études respectives comprenaient également certaines données propres à chaque religion. Bien qu’il existe des divisions internes nettes entre les chiites et les Musulmans sunnites, Pew n’a pas abordé la question de « qui est un musulman » comme il l’a fait avec les Américains juifs.

L’étude a révélé des données démographiques qui peuvent contredire les stéréotypes américains sur les musulmans. Seulement 14 % des immigrants musulmans viennent du Moyen-Orient, alors qu’un cinquième viennent de l’Asie du Sud. Et la majorité des musulmans américains – quatre sur 10 – sont blancs.

Seulement 13 % des musulmans américains sont mariés à des non-musulmans.

Lorsque Pew a publié son étude sur les Juifs en 2013, les dirigeants juifs américains ont commencé à s’inquiéter du taux de mariage avec les non-Juifs qui étaient de 58 % depuis les années 2000 – et cela ne s’est pas arrêté. Selon cette étude, les dirigeants musulmans américains peuvent se rassurer.

Contrairement à la majorité des Juifs américains, seulement 13 % des musulmans américains sont mariés à des non-musulmans. Et le nombre a diminué ces dernières années : en 2011, le chiffre était de 16 %. Les chiffres sont si bas que le mot « inter-mariage » n’apparaît même pas dans le sondage.

Mais une autre statistique montre que les musulmans américains sont en train de suivre les pas de leurs voisins juifs. Parmi les musulmans nés aux États-Unis, le taux de mariage avec les non-musulmans s’élève à près de 20 %.

La plupart des Juifs disent qu’ils ne sont pas victimes de discrimination. La plupart des musulmans disent qu’ils le sont

Une autre raison qui explique la différence entre les taux de mariage peut être la discrimination à laquelle les Juifs et les musulmans font face en Amérique. Les Juifs, qui sont plus susceptibles de se marier en dehors de leur groupe, sont aussi plus acceptés en Amérique que les musulmans.

Dans une ère où Trump, le candidat, appelait à une interdiction de l’immigration musulmane, l’étude musulmane s’est concentrée sur les sentiments des musulmans au sujet de la discrimination et de leur sentiment d’appartenance à l’Amérique. Des questions ont été posées sur l’islamophobie, la violence anti-musulmane, le président, le terrorisme, l’extrémisme et la façon dont les musulmans se sentent musulmans et américains.

En bref, l’étude a révélé que près de la moitié des musulmans ont été victimes de discrimination au cours de la dernière année et 75 % pensent que les musulmans sont confrontés à une grande discrimination en Amérique. Mais neuf sur dix musulmans sont fiers d’être américains. Les trois quarts des musulmans américains affirment que la violence contre les civils ne pourra jamais être justifiée, contre 59 % des Américains en général qui pensent le contraire.

En 2013, la plupart des Juifs ont déclaré que les Juifs ne faisaient pas l’objet de nombreuses discriminations en Amérique et seulement 15 % ont été personnellement victimes de discrimination au cours de l’année précédant le sondage.

Mais l’étude juive de Pew a été publiée trois ans avant la propagation de l’antisémitisme qui a accompagné les élections de 2016. Un sondage mené par la Ligue anti-diffamation (ADL) publié en avril a révélé que les chiffres étaient nettement différents maintenant et a démontré que la plupart des Américains étaient préoccupés par la violence contre les juifs.

Les Juifs ont des diplômes plus élevés que les musulmans et gagnent davantage.

Les taux de réussite dans les études supérieures et les revenus des ménages musulmans américains suivent avec le reste du pays. Comme les Américains en général, 31 % des Américains musulmans ont terminé leurs études. Et un quart des Américains musulmans gagnent plus de 100 000 dollars par an, des chiffres semblables à la moyenne nationale. Mais 40 % des ménages musulmans gagnent moins de 30 000 dollars par an – ce qui représente huit points de plus que les Américains en général.

Près de six juifs américains sur 10, quant à eux, ont obtenu leur diplôme universitaire. Et 42 % ont un revenu familial supérieur à 100 000 dollars par an, tandis que seulement 20 % gagnent moins de 30 000 dollars par an.

Les musulmans sont beaucoup plus religieux que les Juifs mais les deux communautés affirment que la justice sociale est importante pour eux.

Les juifs et les musulmans américains sont particulièrement différents en ce qui concerne la religion. Alors que près des deux tiers des musulmans américains disent que la religion est très importante pour eux, seulement un quart des Juifs l’affirment. Un tiers des Juifs croient en Dieu alors que 85 % des musulmans ont déclaré que la croyance en Dieu est essentielle pour être musulman. Près de six musulmans américains sur 10 estiment que suivre les préceptes du Coran est essentiel pour être musulman alors que moins d’un quart des Juifs américains disent la même chose sur la loi juive.

Quatre musulmans américains sur 10 se rendent à la mosquée au moins une fois par semaine et huit sur dix respectent le mois du Ramadan. En revanche, les deux tiers des Juifs américains se rendent à la synagogue moins d’une fois par mois et seulement environ la moitié observent le jeûne de Yom Kippour.

Mais il y a aussi des points communs. Presque tous les Juifs et musulmans américains disent qu’ils sont fiers d’être Juifs et musulmans, respectivement. Et les deux groupes donnent la priorité à la justice sociale. Une majorité solide des Juifs (60 %) et des musulmans (69 %) considère que « travailler pour la justice et l’égalité » est une partie essentielle de leur identité religieuse.

Les Juifs sont plus libéraux que les musulmans mais un pourcentage plus élevé a voté pour Trump.

Les musulmans américains ont répondu à la rhétorique anti-musulmane de Trump pendant la campagne électorale en votant pour Clinton. Près de 80 % des musulmans américains ont voté pour la candidate démocrate, alors que seulement 8 % des musulmans ont soutenu Trump. En revanche, Clinton a remporté 70 % du vote juif et Trump a bénéficié de 25 % du vote de la communauté juive.

Mais proportionnellement, plus de Juifs américains s’identifient comme des libéraux par rapport aux musulmans américains. Alors que près de la moitié des Juifs américains se disent libéraux, seulement 30 % des musulmans américains se considèrent comme des libéraux – un chiffre qui est proche de la moyenne nationale.

Mais les musulmans se montrent libéraux sur au moins une question : une majorité estime que l’homosexualité devrait être acceptée dans la société, comparativement, seulement 27 % partageaient ce sentiment il y a dix ans. Quatre-cinquième des Juifs américains sont d’accords.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...