Les négociations sur l’achat de vaccins encore dans l’impasse
Rechercher

Les négociations sur l’achat de vaccins encore dans l’impasse

Le cabinet intérimaire doit encore signer l'approbation du budget pour l'acquisition des vaccins, qui avait été reportée en raison de désaccords opposant le Likud et Kakhol lavan

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de la Défense Benny Gantz se tournent le dos lors de la prestation de serment de la 24e Knesset. (Bureau du porte-parole de la Knesset)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de la Défense Benny Gantz se tournent le dos lors de la prestation de serment de la 24e Knesset. (Bureau du porte-parole de la Knesset)

Les partis du Likud et Kakhol lavan se trouvaient, lundi, encore dans l’impasse concernant l’acquisition de vaccins de coronavirus supplémentaires par l’État juif.

Des négociateurs des deux parties se sont rencontrés lundi après-midi au Trésor pour tenter de mettre en place un accord.

La réunion s’est achevée sans avancée dans les pourparlers, Kakhol lavan accusant Israel Katz, le ministre des Finances, de conditionner l’achat des précieuses doses à la promotion d’autres politiques financières.

Dans un communiqué émis à l’issue de la rencontre, le Likud a accusé Gantz de mettre en danger les Israéliens.

« Nous lui recommandons vivement de reprendre ses esprits et de ne plus mettre en péril la vie et la santé des citoyens israéliens », a déclaré le Likud, qui a accusé Gantz de vouloir « ramener les confinements ».

Le cabinet intérimaire doit signer l’acquisition des vaccins – une signature qui a été reportée en raison de désaccords opposant Gantz et Netanyahu.

Suite à la réunion de lundi, Gantz a indiqué être persuadé de la nécessité d’approuver un budget pour les vaccins, mais il a conditionné son soutien à la désignation d’un ministre permanent de la Justice.

Il n’y a pas de ministre de la Justice en exercice en Israël actuellement.

« Chaque Israélien doit se demander pourquoi un Premier ministre accusé d’actes qui sont pénalement répréhensibles refuse aujourd’hui de nommer un ministre de la Justice, même au prix de devoir ‘ramener les confinements’, comme le dit lui-même le Likud. La seule réponse est qu’il place son procès au-dessus des intérêts de l’État et il est grand temps qu’il rentre chez lui », a commenté le bureau de Gantz.

Israël possède suffisamment de vaccins pour immuniser pleinement la population qui n’est pas encore vaccinée et pour inoculer une seule dose aux malades ayant guéri de la COVID-19, a estimé le directeur-général du ministère de la Santé, Chezy Levy. Il a néanmoins noté que l’approvisionnement devait être continu dans le pays et qu’il voulait que l’État juif « devance le reste du monde ».

Levy a expliqué que le nombre de piqûres de rappel nécessaires pour assurer une protection contre la COVID-19 à long-terme restait indéterminé.

Israël voudrait acquérir 36 millions de doses supplémentaires, a noté Reuters.

Elles seront nécessaires pour vacciner les enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...