Rechercher

Les organisateurs des 21e Maccabiades en Israël veulent séduire les sabras

Au menu de ces jeux, organisés tous les quatre ans, 30 000 épreuves individuelles dans 42 disciplines ; l'événement, qui se tiendra partout en Israël, durera deux semaines

  • Les athlètes juifs qui participent aux 20èmes Maccabiades avec le drapeau national lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Maccabiah à Jérusalem, le 6 juillet 2017 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
    Les athlètes juifs qui participent aux 20èmes Maccabiades avec le drapeau national lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Maccabiah à Jérusalem, le 6 juillet 2017 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
  • Photo d'illustration : la délégation australienne lors de la cérémonie d'ouverture des 20e Maccabiades à Jérusalem, le 6 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Photo d'illustration : la délégation australienne lors de la cérémonie d'ouverture des 20e Maccabiades à Jérusalem, le 6 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Photo d'illustration : la délégation australienne lors de la cérémonie d'ouverture des 20e Maccabiades à Jérusalem, le 6 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Photo d'illustration : la délégation australienne lors de la cérémonie d'ouverture des 20e Maccabiades à Jérusalem, le 6 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Photo d'illustration : Des coureurs lors de la course nocturne des Maccabiades à côté des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Photo d'illustration : Des coureurs lors de la course nocturne des Maccabiades à côté des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ce sont plus de 10 000 participants venus de 60 pays qui se trouveront sur le sol israélien, pendant les deux prochaines semaines, pour prendre part aux Maccabiades, les « Jeux olympiques juifs » qui ont lieu tous les quatre ans et dont la première édition remonte à 1932.

Après un retard d’un an pour cause de pandémie de coronavirus, ces Maccabiades seront les plus grandes jamais organisées avec plus de 30 000 compétitions individuelles dans 42 disciplines sportives. Les festivités seront lancées jeudi soir lors d’une cérémonie d’ouverture qui se déroulera au Teddy Stadium. Le président Joe Biden y sera présent et il pourrait y prendre la parole.

Même s’ils se tiennent en Israël à peu près une fois sur deux, les Jeux olympiques juifs ne sont pas aussi populaires au sein du pays que les organisateurs le souhaiteraient. Dans le cadre d’une initiative visant à mieux sensibiliser le public israélien à l’événement, le thème choisi pour cette année est « la fête des sports en Israël », a expliqué le directeur-général des Maccabiades, Roy Hessing.

« La raison pour laquelle nous avons lancé cet événement sportif est de renforcer les liens entre Israël et la diaspora », explique Hessing.

Mais, cette année, les organisateurs ont choisi de mettre l’accent sur la nécessité de rapprocher les épreuves sportives et les parties en lice des sabras locaux, avec plus de 80 compétitions qui sont ouvertes au public, déclare Hessing. Il ajoute que les Maccabiades ont décidé que les épreuves se dérouleraient dans les plus grands stades, piscines et autres gymnases afin de pouvoir accueillir un plus grand nombre de spectateurs et de curieux, ajoutant que les billets permettant d’assister à de nombreux événements particulièrement populaires – sont concernés la natation, le motocross, ou le hockey sur glace – ont d’ores et déjà tous été vendus.

Parmi les manifestations et activités publiques, les festivités du « village des Maccabiades » sur la plage Poleg de Netanya, une course de nuit à Jérusalem, un salon des sports et des technologies au vélodrome de Tel Aviv et des fêtes et autres soirées organisées dans tout le pays.

Photo d’illustration : Des coureurs lors de la course nocturne des Maccabiades à côté des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, le 10 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les fans pourront suivre en direct les différents rendez-vous sportifs proposés sur le site internet des Maccabiades. Certains événements choisis, et notamment la cérémonie d’ouverture, seront diffusés sur la Douzième chaîne.

C’est Israël dont la délégation sera la plus importante – avec 1 700 participants. Viennent ensuite les États-Unis (1 400), l’Argentine (800) et le Canada (700). Ces participants comprennent les athlètes, bien sûr, leurs entraîneurs, les personnels auxiliaires et, dans certains cas, les familles des sportifs. Il y a plus de 4 500 athlètes juifs impliqués dans les événements de l’organisation Maccabi World Union dans le monde entier.

Six épreuves vont être organisées pour la première fois dans le cadre de ces Jeux olympiques juifs. Parmi les disciplines qui font leur apparition, le basket 3×3, l’escalade sportive, le beach volley, le padel (un sport né d’une combinaison du squash et du tennis), le motocross et le surf. Les Maccabiades envisagent également d’ajouter le ninja – un sport consistant en une course d’obstacles qui fait fureur en Israël et dans le monde – à sa prochaine édition.

Tentant encore d’attirer un public le plus large possible, des événements des jeux seront organisés pour la toute première fois dans le village druze de Daliyat al Carmel – mais cette initiative vise à toucher un plus grand nombre de spectateurs, pas d’athlètes. Parce que les Maccabiades ne concernent que des compétiteurs juifs, il ne sera pas possible pour les Druzes de participer aux épreuves, même lors de futures éditions.

Un certain nombre de pays participent aux Maccabiades pour la toute première fois. C’est le cas notamment des Bahamas qui ont envoyé huit athlètes – quatre s’illustreront dans la compétition de padel et quatre au golf. Il y a aussi 45 athlètes en provenance d’Ukraine, dont le voyage a été entièrement financé par la Maccabi World Union et par l’organisation European Maccabi Conference.

Photo d’illustration : la délégation australienne lors de la cérémonie d’ouverture des 20e Maccabiades à Jérusalem, le 6 juillet 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les délégations russe et biélorusse se sont retirées des jeux après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Cette année, il y aura aussi une nouvelle délégation qui marchera sous le drapeau des « Olim » – les nouveaux immigrants au sein de l’État juif.

« Nous avions besoin de leur participation pour pouvoir améliorer ou sauver les épreuves. Ils viennent d’Éthiopie, d’Ukraine, de Russie, du Mexique, des États-Unis – on a cherché des gens qui ont fait leur alyah et qui venaient du monde entier », explique Hessing, qui utilise le mot en hébreu désignant l’immigration en Israël.

Roy Hessing, directeur-général des Maccabiades (Maccabiades/Autorisation)

Tout athlète juif ayant la double nationalité a pu s’inscrire aux Maccabiades dans le cadre de l’équipe des Olim.

Selon Hessing, 5 % des sportifs ayant pris part aux jeux olympiques juifs finissent par immigrer en Israël après avoir participé et tout athlète s’installant en Israël dans les dix-huit mois suivant l’événement est en droit de recevoir des subventions supplémentaires de la part du ministère de l’Alyah et de l’Intégration.

Mercredi, le ministère a annoncé l’ouverture d’un fonds pour les sportifs des Maccabiades qui immigrent en Israël – qui pourront ainsi obtenir un soutien pour leurs études ou pour une formation professionnelle, des subventions s’ils sont entrepreneurs, et qui prévoit aussi plus de cours d’hébreu.

« Comme pour toutes les Maccabiades, ce sont des milliers de Juifs de toute la diaspora qui arrivent en Israël et qui ont ainsi l’occasion importante de découvrir ce qu’est la réalité du pays, d’apprendre à le connaître, de le parcourir et de renforcer le lien qu’ils entretiennent avec Israël », a commenté la ministre de l’Alyah et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata. « Ces Maccabiades sont une opportunité en or pour encourager l’Alyah et pour nous faire connaître aux jeunes de toutes les communautés du monde, ces jeunes qui deviendront les Israéliens de demain ».

Le coût total des Maccabiades est d’environ 200 millions de shekels, dit Hessing, avec des contributions apportées par un certain nombre de sponsors gouvernementaux ou privés. Les sportifs assument également des frais de voyage. Les participants venus des États-Unis et du Canada, par exemple, ont déboursé environ 8 000 dollars pour vivre l’aventure. Hessing note que les 10 000 visiteurs devraient rapporter, selon les estimations, environ 350 millions de shekels à l’économie israélienne pendant leur séjour.

Chelsey Goldberg lors d’une conférence de presse à Kfar Maccabiah, à Ramat Gan, le 12 juillet 2022. (Crédit : Melanie Lidman)

Chelsea Goldberg, joueuse professionnelle de hockey en Californie, est particulièrement enthousiaste à l’idée de prendre part à ces Maccabiades. Au cours des deux éditions précédentes, Goldberg avait regardé son frère jumeau jouer – mais il n’y avait pas d’équipe féminine et les organisateurs avaient refusé qu’elle s’illustre chez les hommes.

Goldberg, nullement découragée, a passé des années à recruter des joueuses juives de hockey pour mettre en place trois équipes – une équipe canadienne, une équipe israélienne et une équipe américaine – ce qui permet au hockey féminin de faire son entrée aux Maccabiades pour la toute première fois.

« C’est un sentiment très spécial de pouvoir, aujourd’hui, combiner à la fois ma religion et mon sport », a déclaré Goldberg avant la cérémonie d’ouverture. « Je pense que c’est extrêmement puissant de rencontrer un si grand nombre d’autres athlètes juifs qui se battent pour la même chose et avec le même objectif à l’esprit ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...