Les organisations juives belges « choquées » par les attaques
Rechercher

Les organisations juives belges « choquées » par les attaques

"Notre pays, nos valeurs et notre démocratie sont attaqués dans leur chair par des actes de barbarie aveugles," a déclaré le président du consistoire belge

Rassemblement de solidarité avec les victimes du terrorisme sur la place de la Bourse, à Bruxelles, le 22 mars 2016 (Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD)
Rassemblement de solidarité avec les victimes du terrorisme sur la place de la Bourse, à Bruxelles, le 22 mars 2016 (Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD)

Philipe Markiewicz, président du Consistoire Central Israélite de Belgique, et Serge Rozen, le président du Comité de Coordination de la Communauté Juive de Belgique se sont exprimés concernant les attentats qui ont secoué la capitale belge hier.

Ils se sont dit « choqués par l’ampleur » des attaques et ont adressé leur condoléances aux familles des victimes.

« Notre pays, nos valeurs et notre démocratie sont attaqués dans leur chair par des actes de barbarie aveugles, » ont-il déclaré dans un communiqué.

Les deux présidents se sont réunis hier en cellule de crise afin de discuter de la situation au regard notamment de la communauté juive belge.

Dans la précipitation des événements, les écoles juives de Belgique ont d’abord été confinées et ont gardé les enfants dans les bâtiments, mais elles ont finalement demandé aux parents de venir chercher leurs enfants et de les ramener à la maison.

En conséquence des menaces qui pèsent, la communauté juive de Belgique a décidé d’annuler beaucoup de ses projets pour la fête de Pourim, a annoncé mardi la communauté juive internationale (CJI) progressiste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...