Les Palestiniens ont stocké des pierres au mont du Temple à l’insu de la police
Rechercher

Les Palestiniens ont stocké des pierres au mont du Temple à l’insu de la police

Les autorités n'auraient pas eu connaissance de la présence de caches de dalles, de pierres et de feux d'artifice dans le complexe d'Al-Aqsa, utilisés par les émeutiers vendredi

La police anti-émeute israélienne à la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 7 mai 2021. (Jamal Awad/Flash90)
La police anti-émeute israélienne à la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 7 mai 2021. (Jamal Awad/Flash90)

Dans les jours précédant les émeutes de vendredi sur le mont du Temple, les Palestiniens avaient stocké des dalles de pierre, des pierres et des feux d’artifice autour du site, selon un reportage télévisé diffusé samedi.

Le reportage de la Douzième chaîne a indiqué que la police chercherait à savoir pourquoi elle n’avait pas réussi à avoir vent des préparatifs des violents affrontements sur le lieu saint.

Les affrontements et les émeutes survenus dans le complexe qui abrite la mosquée Al-Qasa ont suivi les prières qui s’y sont déroulées le dernier vendredi du mois sacré musulman du Ramadan. Au moins 200 Palestiniens et 17 policiers israéliens ont été blessés au cours de ces événements.

Certains des matériels stockés ont été utilisés lors des affrontements de vendredi, et l’on craint qu’ils ne soient à nouveau utilisés dans les jours à venir, selon le reportage.

Le Croissant-Rouge palestinien a indiqué qu’au moins 205 Palestiniens ont été blessés lors d’affrontements qui ont eu lieu vendredi à Jérusalem, principalement autour du mont du Temple et près de la Porte de Damas. Quatre-vingt-huit Palestiniens ont été hospitalisés, principalement pour des blessures causées par des balles en acier recouvertes de caoutchouc, a indiqué le Croissant-Rouge palestinien.

La colère s’est accrue samedi avec la diffusion d’une vidéo dans laquelle on voit une grenade assourdissante exploser à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa, après avoir été lancée dans le bâtiment par les forces de sécurité israéliennes. Selon la Douzième chaîne, il s’agit d’une réponse à des attaques contre les forces de sécurité depuis l’intérieur de la mosquée.

D’autres images en ligne semblaient montrer la police anti-émeute entrant dans le bâtiment principal de la mosquée au milieu des violents affrontements.

La communauté internationale, y compris les alliés arabes d’Israël, a condamné samedi l’État juif pour la « prise d’assaut » d’Al-Aqsa par les forces de sécurité lors des affrontements.

Le mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, est depuis longtemps l’un des principaux points de friction israélo-palestiniens. Le lieu le plus sacré du judaïsme, où se dressaient les deux temples bibliques, abrite également les sites musulmans de la mosquée Al-Aqsa et du Dôme du Rocher.

La police israélienne intervient lors d’émeutes des fidèles palestiniens à la mosquée Al-Aqsa, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 7 mai 2021. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)

Israël craint une escalade majeure du conflit dans les prochains jours et s’attendait à de nouvelles violences samedi, la nuit la plus sacrée du Ramadan, à Jérusalem, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

Samedi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré de hauts responsables de la sécurité pour évaluer la situation. « Nous agissons de manière responsable pour assurer la loi et l’ordre à Jérusalem tout en maintenant la liberté de culte sur les lieux saints », a déclaré Netanyahu dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...