Les Palestiniens reviendraient sur leur reconnaissance d’Israël
Rechercher

Les Palestiniens reviendraient sur leur reconnaissance d’Israël

Des sources ont indiqué à un quotidien pan-arabe que l'OLP va chercher à mettre en suspens tous les accords jusqu'à la reconnaissance d'un état de Palestine par Jérusalem

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmud Abbas durant une rencontre du Conseil national palestinien de Ramallah le 30 avril 2018 (Crédit :  AFP PHOTO / ABBAS MOMANI)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmud Abbas durant une rencontre du Conseil national palestinien de Ramallah le 30 avril 2018 (Crédit : AFP PHOTO / ABBAS MOMANI)

L’instance de gouvernance de haut-niveau de l’Organisation de libération de la Palestine serait sur le point d’adopter une résolution gelant sa reconnaissance d’Israël et la conditionnant à la reconnaissance par l’Etat juif d’un Etat de Palestine.

Des sources proches du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ont indiqué au quotidien Al-Hayat basé à Londres que le Conseil national palestinien devrait adopter cette résolution durant sa rencontre en cours, et qu’il mettrait également en suspens tous les autres accords avec Israël.

Abbas devrait annoncer ces mesures durant un discours prononcé devant le conseil, jeudi soir.

Les sources ont expliqué que le CNP – qui organise un rare sommet cette semaine à Ramallah – prendra un certain nombre de décisions contre Israël. Entre autres, le conseil permettra le dépôt de plaintes pour crimes de guerre contre des personnalités et des organisations israéliennes, ont fait savoir les sources.

Le CNP est l’instance législative de l’OLP, représentante officielle de la population palestinienne dans le monde entier, dont la Cisjordanie et la bande de Gaza.

L’AP, présidée par Abbas, a été créée suite aux accords d’Oslo en 1993 dans lesquels les Palestiniens ont accepté de reconnaître Israël. L’AP est responsable de la gouvernance palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Les décisions prises par le CNP sont habituellement également adoptées par l’AP.

En plus des mesures anti-israéliennes, le CNP appellera à la fin des transferts de fonds dans la bande de Gaza, dont le groupe terroriste du Hamas a pris le contrôle des mains du parti du Fatah d’Abbas lors d’un violent coup d’Etat en 2007, a fait savoir l’article. Plusieurs tentatives de réconciliation entre factions rivales ont échoué pour restaurer la gouvernance de l’Autorité palestinienne à Gaza.

Abbas a indiqué au conseil que l’AP, qui a également coupé drastiquement ses financements et imposé d’autres sanctions sur le Hamas, transfère environ 115 millions de dollars à la bande.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...