Rechercher

Les parents de Moshe Klinerman appellent à une plus importante mobilisation policière

Disparu depuis plus de 100 jours, sa mère soutient qu'il a été kidnappé ; le père dit qu'il est "difficile de croire" que l'on ne puisse pas en faire davantage

Capture d'écran de la vidéo de Shmuel, à gauche, et Giti, à droite, parents de l'adolescent disparu Moshe Klinerman, 16 ans, à leur domicile à Modiin Illit, le 3 juillet 2022. (Crédit: Ynet)
Capture d'écran de la vidéo de Shmuel, à gauche, et Giti, à droite, parents de l'adolescent disparu Moshe Klinerman, 16 ans, à leur domicile à Modiin Illit, le 3 juillet 2022. (Crédit: Ynet)

Les parents d’un adolescent qui s’est volatilisé dans le nord du pays se sont exprimés lundi, une sombre journée qui marque 100 jours depuis sa disparition. De son côté, la police n’a fourni aucune nouvelle information dans cette affaire.

Moshe Klinerman, 16 ans, avait été vu pour la dernière fois le 25 mars lorsqu’il quittait son domicile dans l’implantation de Modiin Illit avec quelques amis pour se rendre dans la région du Mont Meron.

La semaine dernière, la police a déclaré avoir arrêté un suspect dans le cadre de cette affaire. Les détails de l’enquête sont soumises à un embargo et les accusations portées contre le suspect n’étaient pas précisées. Les recherches de Klinerman ont été relancées à la suite de l’arrestation, mais aucun progrès n’a été enregistré depuis.

S’adressant à la chaîne publique Kan lundi, la mère de Klinerman, Giti, a réitéré la conviction de la famille que l’adolescent a été enlevé.

« Je pense que quelqu’un l’a enlevé et lui a fait quelque chose », a-t-elle déclaré. « Il n’y a pas d’autre explication pour qu’un jeune de 16 ans, dans la fleur de l’âge, ne disparaisse comme ça. »

Elle a dit qu’à part avoir été informée de l’arrestation la semaine dernière, elle n’était au courant d’aucun développement dans l’enquête.

Avraham Moshe Klinerman sur la tombe d’un rabbin à Safed. (Crédit : Autorisation)

Dimanche, le commandant du département de police de Judée et Samarie, le commissaire adjoint Uzi Levy, a rendu visite aux Klinerman à leur domicile. Il a refusé de commenter la rencontre avec les médias. S’adressant ensuite aux journalistes, les Klinerman ont exprimé leur frustration face à la lenteur de l’évolution de l’affaire et le sentiment que la police pourrait en faire davantage.

« Je n’arrive pas à croire que je suis dans cette situation, assise ici à la maison 99 jours après la disparition de mon fils et qu’ils ne savent toujours pas où il est », a déclaré Giti après ce qu’elle a appelé la première visite à la famille d’un officier de police « senior ».

« À mon grand regret, nous sommes dans une situation où il n’y a rien, absolument rien », a-t-elle ajouté.

Elle a critiqué la police dans sa gestion de l’enquête.

« Je ne crois pas que la police fasse tout ce qu’elle pourrait faire, ce n’est pas normal », a-t-elle déclaré et a fait appel au chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, pour que les forces redoublent d’efforts.

Le père de Klinerman, Shmuel, a déclaré aux médias qu’il « est difficile de croire qu’Israël n’a pas assez de moyens pour en faire davantage ».

Le couple a lancé un appel aux équipes de recherche et de sauvetage pour qu’elles se mettent également à la recherche de leur fils.

Les parents de Klinerman affirment depuis le début qu’ils pensent que leur fils avait été enlevé.

Lundi dernier, le tribunal de première instance de Jérusalem a émis lundi une ordonnance interdisant la publication de tout détail concernant l’enquête de police en cours, ainsi que l’identité du suspect.

Klinerman et ses amis sont arrivés à la tombe du rabbin Shimon bar Yochai sur le Mont Meron, où Klinerman aurait demandé à s’isoler et aurait dit à ses amis de continuer leur voyage sans lui. Il n’a pas été revu depuis.

Après plus de deux mois d’impasses, la police israélienne a déclaré il y a deux semaines qu’elle allait mettre en place un groupe de travail spécial qui se chargerait de cette enquête.

Dans le même temps, la police a continué à quadriller la zone où Klinerman a disparu et a déployé des outils de renseignement et de surveillance pour tenter de le localiser.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...