Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Les parents d’Otto Warmbier ont dîné avec Trump à la Maison Blanche

Plus tôt cette année, Fred et Cindy Warmbier avaient critiqué le président pour ce qu'ils ont qualifié de son "éloge extravagant" du dictateur nord-coréen Kim Jong Un

Otto Warmbier arrive au tribunal pour son procès à Pyongyang, en Corée du Nord, le 16 mars 2015 (Xinhua / Lu Rui via Getty Images / JTA)
Otto Warmbier arrive au tribunal pour son procès à Pyongyang, en Corée du Nord, le 16 mars 2015 (Xinhua / Lu Rui via Getty Images / JTA)

Les parents de l’étudiant juif américain Otto Warmbier ont dîné à la Maison Blanche avec le président américain Donald Trump.

Le dîner s’est tenu samedi soir, selon des informations.

Otto Warmbier a été détenu en Corée du Nord pendant plus d’un an et il est mort peu après son retour aux Etats-Unis à Cincinnati dans l’Ohio, en juin 2017 alors qu’il était dans le coma. Il avait 22 ans.

L’étudiant de l’université de Virginie avait été condamné à 15 ans de camps de travail pour avoir volé une affiche de propagande. La Corée du Nord avait affirmé qu’il avait agi sur les ordres d’une Eglise Méthodiste de l’Ohio.

A sa libération, la Corée du Nord a déclaré que l’état de santé de Warmbier s’était dégradé après une contamination au botulisme. Les docteurs de Warmbier aux Etats-Unis ont dit qu’il avait subi d’importantes lésions cérébrales.

Fred et Cindy Warmbier sont applaudis durant le discours de l’Etat de l’Union à Washington, le 30 janvier 2018 (Crédit : Chip Somodevilla/Getty Images/AFP)

Plus tôt cette année, Fred et Cindy Warmbier ont critiqué Trump pour ce qu’ils ont qualifié de son « éloge extravagant » du dictateur nord-coréen Kim Jong Un.

Kim Jong Un « et son régime malfaisant sont responsables de la mort de notre fils Otto » mais aussi d’une « cruauté inimaginable et inhumaine », ont écrit Fred et Cindy dans une déclaration du 28 février.

« Aucune excuse ou éloge extravagant ne peuvent changer cela ».

Le président américain Donald Trump, à droite, aux côtés du leader de la Corée du nord, Kim Jong Un, pendant une pause lors du deuxième sommet Etats-Unis-Corée du nord organisé à l’hôtel Sofitel de Hanoï, au Vietnam, le 28 février 2019 (Crédit :Saul Loeb/AFP)

Trump a rencontré Kim à Hanoi, au Vietnam, à la fin février pour des négociations sur la levée des sanctions contre la Corée du Nord en échange de son désarmement nucléaire. Le président, qui a qualifié le dictateur de « mon ami Kim », a quitté les négociations prématurément sans parvenir à un accord.

Trump a déclaré aux journalistes à Hanoi qu’il pense que Kim n’était pas au courant que Warmbier était en mauvaise condition.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.