Les parents du suspect des meurtres de Duma clament son innocence
Rechercher
L’épouse d’Amiram Ben-Uliel : le Shin Bet l’a battu jusqu’à obtenir des aveux

Les parents du suspect des meurtres de Duma clament son innocence

Le grand-père du survivant, Ahmed Dawabsha, pense que d’autres coupables sont toujours dans la nature

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Reuven et Nurit Ben-Uliel s'expriment sur l'inculpation de leur fils Amiram dans l'attaque de Duma. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Reuven et Nurit Ben-Uliel s'expriment sur l'inculpation de leur fils Amiram dans l'attaque de Duma. (Crédit : capture d'écran Twitter)

Les parents d’un homme juif inculpé dimanche pour avoir tué en juillet lors d’une attaque terroriste trois membres d’une famille palestinienne ont déclaré qu’ils croyaient à l’innocence de leur fils et ont condamné les attaques contre les Palestiniens.

Dans une vidéo distribuée à la presse dimanche, quelques heures avant que les procureurs n’inculpent deux suspects juifs – leur fils, 21 ans, Amiram Ben-Uliel de Jérusalem, et un mineur anonyme – Reuven Ben-Uliel, rabbin de la communauté de l’implantation de Cisjordanie de Karmei Tzur, s’est adressé directement à la caméra pendant que sa femme, Nurit, regardait.

« Nous, les parents d’Amiram, sommes choqués et sidérés par les suspicions portées sur notre fils bien-aimé », a-t-il déclaré à propos de la mise à feu en juillet de la maison de la famille Dawabsha à Duma, en Cisjordanie.

« Nous croyons à l’innocence de notre fils, qui sera révélée devant le tribunal, et espérons que la cour apprendra les abus sévères qu’il a subi pendant les semaines où il a été interrogé, a déclaré le père Ben-Uliel. Nous voulons souligner que nous sommes opposés à la violence et aux attaques contre des personnes. »

En juillet 2014, le rabbin Ben-Uliel faisait partie d’un groupe de rabbins d’implantations qui a signé une lettre condamnant le meurtre de l’adolescent palestinien Muhammed Abu Khdeir. Les extrémistes juifs inculpés dans l’attaque ont déclaré l’avoir tuer pour venger la mort de trois adolescents Israéliens en Cisjordanie par des terroristes du Hamas un mois auparavant.

L’épouse du suspect, Oriane, a également clamé l’innocence de son mari, affirmant qu’il était à la maison avec elle quand le crime a été commis, tôt le matin, et qu’il avait été forcé d’avouer un crime qu’il n’a pas commis à cause d’abus physiques « meurtriers ». Il a été torturé et « harcelé sexuellement », a-t-elle déclaré.

« Ils l’ont battu mortellement devant mes yeux, il ne l’a pas fait », a-t-elle ajouté, faisant écho aux accusations des avocats des suspects qui ont déclaré que leurs clients ont été torturé pendant les interrogatoires pour les forcer à avouer. « Ce ne sont que des mensonges », a-t-elle ajouté.

Amiram Ben-Uliel a été inculpé le 3 janvier 2016, pour les assassinats de 3 membres de la famille Dawabsha à Duma (Crédit : autorisation)
Amiram Ben-Uliel a été inculpé le 3 janvier 2016, pour les assassinats de 3 membres de la famille Dawabsha à Duma (Crédit : autorisation)

Oriane Ben-Uliel a déclaré que son mari avait été traqué « parce qu’il porte une grande kippa », et que l’inculpation contre lui était un cas de « persécution politique ».

Le bébé Ali Saad Dawabsha a été tué dans l’attaque de sa maison. Les parents, Riham et Saad, ont succombé à leurs blessures à l’hôpital dans les semaines suivant l’attaque. Ahmed, cinq ans, le frère d’Ali, a été sérieusement blessé et reste hospitalisé en Israël pour une longue réadaptation.

Le grand-père d’Ali, Hussein Dawabsha, a déclaré dimanche qu’il était certain que d’autres coupables impliqués n’avaient pas été appréhendés, a rapporté le site hébraïque Ynet.

« Je ne sens aucun soulagement ou aucune satisfaction, a-t-il déclaré. C’est vrai que c’est un début, mais d’autres personnes sont aussi impliquées dans cette attaque. Deux personnes [seules] n’ont pas pu faire une telle chose. C’est impossible qu’une seule personne soit entrée dans le village pour faire ça. Je suis certain qu’il y a d’autres personnes liées à cette attaque et qu’elles sont toujours libres. »

Ben-Uliel est accusé de meurtre dans l’attaque de Duma, avec le mineur – dont l’identité ne peut donc pas être publiée – est accusé de complicité de meurtre.

Selon les enquêteurs, Ben-Uliel a affirmé qu’il avait mené l’attaque de Duma pour venger le meurtre de Malachy Rosenfeld par un terroriste palestinien en juin.

Une Israélienne dans la maison brûlée de la famille Dawabsha à Duma à la suite de l'attaque terroriste de la semaine dernière, le 2 août 2015 (Crédit photo: Yossi Zamir / Flash90)
Une Israélienne dans la maison brûlée de la famille Dawabsha à Duma à la suite de l’attaque terroriste de la semaine dernière, le 2 août 2015 (Crédit photo: Yossi Zamir / Flash90)

La police israélienne a confirmé dimanche que les suspects ont non seulement confessé la mise à feu, parmi d’autres crimes « nationalistes », mais ont également reconstitué la scène de l’attaque pour les enquêteurs.

Les services de sécurité du Shin Bet ont violemment rejeté les critiques de leurs méthodes dans l’affaire, déclarant ces dernières semaines que les interrogatoires avaient été conduits avec l’approbation totale et sous la supervision du procureur général et de la haute cour de justice, ainsi que des dirigeants politiques.

Les suspects ont fait face à des « pressions physiques modérés », légales dans les enquêtes de terrorisme, a déclaré l’agence, mais n’ont jamais été battus, agressés sexuellement et d’autres mesures extrêmes évoquées par Itamar Ben Gvir, avocat de la défense de certains des suspects.

Trois autres terroristes juifs présumés ont été accusés dimanche de six autres attaques contre des personnes ou des propriétés arabes. Vingt-trois autres ont été impliqués dans des attaques et des actes de vandalisme contre des Palestiniens et pourraient être inculpés dans le futur, a déclaré le Shin Bet.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...