Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Les pays du Golfe félicitent le président iranien élu

Autres pays arabes voisins de l'Iran dans le Golfe, le Koweït, le Qatar, les Emirats arabes unis, Bahreïn et Oman ont également adressé leurs félicitations au président iranien élu

Le roi saoudien Salman bin Abdulaziz al-Saud préside une session virtuelle du cabinet à Jeddah, le 28 mai 2024. (Crédit : SPA/AFP)
Le roi saoudien Salman bin Abdulaziz al-Saud préside une session virtuelle du cabinet à Jeddah, le 28 mai 2024. (Crédit : SPA/AFP)

Les dirigeants des pays arabes du Golfe, notamment le roi Salmane d’Arabie saoudite, ont félicité samedi le président iranien élu, le réformateur Massoud Pezeshkian.

« Nous vous adressons nos sincères félicitations et nos meilleurs vœux de succès et de réussite, en espérant continuer à développer les relations qui lient nos deux pays et nos deux peuples frères », a dit le souverain saoudien dans son message, selon l’agence de presse officielle du royaume SPA.

Il a souligné aussi sa volonté de « poursuivre la coordination et la concertation (entre les deux pays) afin de renforcer la paix et la sécurité régionales et internationales ».

Le royaume d’Arabie saoudite et la République islamique ont repris leurs relations diplomatiques en mars 2023 après sept ans de rupture, dans le cadre d’un accord négocié par la Chine.

Deux poids lourds du Moyen-Orient, les deux pays qui ont longtemps soutenu des camps adverses dans des conflits régionaux, multiplient depuis les signes de rapprochement.

Autres pays arabes voisins de l’Iran dans le Golfe, le Koweït, le Qatar, les Emirats arabes unis, Bahreïn et Oman ont également adressé leurs félicitations au président iranien élu.

L’émir du Koweït, Mechal al-Ahmad al-Sabah, a « souhaité à la République islamique d’Iran davantage de progrès et de prospérité », tandis que le dirigeant du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a souligné sa volonté de continuer à « développer et intensifier les relations entre les deux pays ».

« Je me réjouis de travailler avec (Massoud Pezeshkian) dans l’intérêt de nos deux pays », a écrit pour sa part le président émirati, cheikh Mohammed ben Zayed, sur son compte X.

Le roi de Bahreïn, seul Etat de la région à n’avoir toujours pas normalisé ses relations avec la République islamique, a souligné quant à lui « l’engagement du royaume à renforcer les relations avec l’Iran ».

Les deux pays avaient convenu en juin d’entamer des négociations sur la manière de rétablir leurs liens diplomatiques rompus depuis 2016.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.