Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Les personnalités juives de la liste du Time des « personnes les plus influentes »

L’envoyée pour l’antisémitisme Lipstadt, la cheffe du Trésor Yellen, le PDG de Disney, la rappeuse Doja Cat et Nathan Fielder, de The Rehearsal, y figurent également

Bob Iger et Doja Cat figurent parmi les personnalités juives sur la liste des 100 personnes les plus influentes établie par Time Magazine pour l'année 2023. (Crédit : Time)
Bob Iger et Doja Cat figurent parmi les personnalités juives sur la liste des 100 personnes les plus influentes établie par Time Magazine pour l'année 2023. (Crédit : Time)

JTA – Le journaliste arrêté en Russie le mois dernier et l’envoyée de l’administration Biden pour l’antisémitisme font partie des 10 Juifs sur la liste des « 100 personnes les plus influentes de 2023 » établie par le magazine Time.

Etablie chaque année, la liste 2023 du magazine, publiée jeudi dernier, comprend des hommes politiques, des géants des affaires, des artistes et des personnalités novatrices du monde entier, allant du président Joe Biden à une star de YouTube suivie par 145 millions d’abonnés.

Chaque nom de la liste est associé à une brève présentation par un des membres de cette même liste.

Voici les Juifs qui sont mis à l’honneur :

Sam Altman est un homme d’affaires du secteur de la Tech, PDG et co-fondateur du laboratoire d’intelligence artificielle OpenAI. En 2016, l’entrepreneur Peter Thiel déclarait au New Yorker qu’Altman était « culturellement très juif, à la fois optimiste et persuadé que les choses peuvent mal tourner, et qu’il n’existe pas d’endroit réellement sûr dans le monde ».

Judy Blume est auteure de livres pour enfants : elle traite ouvertement de la puberté et d’autres questions liées au fait de grandir. Une adaptation cinématographique de son roman de 1970 « Are You There God? It’s Me, Margaret » – l’un des tout premiers consacrés aux familles interconfessionnelles – sort en salles ce mois-ci.

Doja Cat est une rappeuse et artiste apparue sur la scène internationale en 2020, déjà récompensée du prix de la révélation de MTV. Fille d’une mère juive ashkénaze et d’un père noir sud-africain, elle est connue pour fusionner les genres.

Nathan Fielder est un comédien et artiste dont la série très novatrice de 2022 « The Rehearsal » aborde l’antisémitisme, le déni de la Shoah et la parentalité interconfessionnelle, avec en vedette une professeur d’hébreu originaire de Portland, dans l’Oregon.

Neil Gaiman est un écrivain de science-fiction dont la bande dessinée « The Sandman » a récemment été portée à l’écran sous forme de série Netflix. Élevé dans une famille juive intéressée par la scientologie, il a été l’un des premiers à critiquer la décision du Tennessee d’interdire l’ouvrage sur la Shoah « Maus », l’an dernier.

Evan Gershkovich est un journaliste du Wall Street Journal arrêté en Russie, en mars de cette année, et accusé d’espionnage. Le Département d’État estime que la Russie est en « guerre contre la vérité ». Ressortissant américain, fils de réfugiés juifs d’Union soviétique, Gershkovich a fait l’objet d’une campagne de soutien à l’occasion de Pessah ce mois-ci.

Bob Iger est le PDG de Disney, depuis son retour dans la société l’an dernier. « Son retour au poste de PDG en 2022 marque une nouvelle ère de transformation et d’excellence créative » pour la société de divertissement, a écrit Mary Barra, PDG de General Motors et membre du conseil d’administration de Disney, dans le Time. Il a reçu le prix humanitaire 2019 du Centre Simon Wiesenthal en soulignant que « Hitler aurait adoré les réseaux sociaux ».

Deborah Lipstadt a été nommée envoyée spéciale du Département d’État pour le suivi et la lutte contre l’antisémitisme. Sa nomination a été confirmée par le Sénat américain en mars 2022. Universitaire réputée, spécialiste de l’histoire de l’antisémitisme et du négationnisme, elle a reçu l’honneur du Time en tweetant : « Cette distinction est un appui précieux à la lutte sans fin contre l’antisémitisme et toutes les formes de haine. »

Natasha Lyonne est la scénariste, réalisatrice et actrice de la célèbre série Netflix, « Russian Doll », qui utilise les ressorts de la science-fiction pour questionner l’identité, les traumatismes et les effets intergénérationnels de la Shoah. Dans son essai pour le Time, l’acteur et réalisateur Taika Waititi, juif lui aussi, dit de Lyonne qu’elle est la « personne la plus cool qui soit ».

Janet Yellen est la première femme à occuper le poste de Secrétaire du Trésor américain. Née de parents juifs polonais immigrés, elle a été la cible de théories du complot antisémites sur un prétendu contrôle « mondial » des institutions financières.

D’autres personnes distinguées par cette liste ont des origines juives.

L’actrice et femme d’affaires Drew Barrymore, que le comédien Jimmy Fallon présente comme « un véritable modèle », est mariée à un Juif, élève un enfant juif et a déclaré avoir « fait du judaïsme sa religion », sans toutefois avoir annoncé de conversion.

Lea Michele, qui a repris l’année dernière le rôle principal de « Funny Girl » à Broadway, a un père juif mais ne se considère pas juive.

Enfin, la skieuse Mikaela Shifrin a un grand-père juif mais, selon l’US Ski and Snowboard Association, elle « n’est pas liée à la communauté juive ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.