Les pilotes continuent de faire pression sur El Al, causant plus d’annulations
Rechercher

Les pilotes continuent de faire pression sur El Al, causant plus d’annulations

Les vols à destination et en provenance de Bangkok sont concernés, les manifestations contre les conditions de travail pourraient causer davantage de perturbations

Un avion de la compagnie El Al. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Un avion de la compagnie El Al. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

La compagnie aérienne nationale d’Israël, El Al, a annoncé samedi être forcée d’annuler plusieurs vols internationaux car les pilotes ont refusé de se présenter, dans un contexte de conflit social.

Des vols à destination et en provenance de Bangkok ont été annulés et d’autres vols seront assurés par d’autres compagnies.

Le vol LY081 pour Bangkok de lundi matin et le vol retour LY802, censé décoller mardi matin, ont été annulées.

De plus, les vols à destination et en provenance de de Toronto la semaine prochaine seront assurés par un Airbus 330-200 affrété par la compagnie portugaise Hi Fly.

La semaine dernière, la compagnie a été contrainte d’annuler quatre vols entrants et sortants de l’aéroport Ben Gurion International suite aux désaccords.

Le PDG d’El Al, David Maimon devait rencontrer Nir Zook, le directeur du syndicat des pilote lundi soir, à l’initiative du chef de la fédération syndicale de la Histadrut, Avi Nissenkorn, afin de tenter de résoudre la crise qui se poursuit depuis plusieurs semaines.

Parallèlement, la compagnie aérienne a accusé les pilotes de faire des demandes auxquelles il était impossible d’accéder.

« Les sanctions des pilotes perturbent l’entreprise depuis des mois, a déclaré la direction de la compagnie aérienne. Les pilotes refusent de faire les vols retour en tant que pilotes actifs et exigent de n’avoir à voler que dans une direction. »

Le syndicat des pilotes d’El Al a critiqué la direction de la compagnie aérienne, et accusé ses dirigeants de prendre des décisions qui nuisent aux employés de l’entreprise.

Lundi matin, environ un millier d’employés de la compagnie se sont réunis pour manifester devant les locaux de la direction de la compagnie. Ils protestent contre le licenciement de centaines d’employés dans l’année à venir.

La porte-parole des employés, Ayelet Kedar, s’est adressée à la foule : « La direction doit vendre des billets d’avion, pas renvoyer ses employés. Nous n’accepterons pas d’être invisibles. »

Dans un récent communiqué, El Al a présenté ses excuses auprès de ses passagers, en accusant les protestations des pilotes. « Vous avez été nombreux à subir des perturbations sur nos vols. Nous en sommes désolés. »

« Les désaccords avec les pilotes de la compagnie ont causé des sanctions qui impactent négativement nos passagers, afin de faire pression sur la compagnie, la direction et les employés. »

« Nous mettons tout en œuvre pour résoudre ce problème afin de restaurer nos vols vers toutes les destinations, avec dévotion et dans la plus grande sécurité. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...