Israël en guerre - Jour 198

Rechercher

Les pilotes militaires en colère contre Netanyahu

Un hélicoptère de l'armée de l'Air avait été chargé d'emmener le Premier ministre à l'aéroport pour sa visite en Italie, mais il a ensuite pris un hélicoptère de la police en diversion

Un hélicoptère de l'armée de l'Air chargé de conduire le Premier ministre Benjamin Netanyahu à l'aéroport sur la rampe de lancement de l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, le 9 mars 2023. (Crédit : Twitter ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Un hélicoptère de l'armée de l'Air chargé de conduire le Premier ministre Benjamin Netanyahu à l'aéroport sur la rampe de lancement de l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, le 9 mars 2023. (Crédit : Twitter ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Les pilotes d’hélicoptères de l’armée seraient en colère contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu – ils lui reprochent de leur avoir caché qu’ils n’allaient pas le conduire à l’aéroport, et qu’ils participaient à une tactique de diversion.

Le mouvement de protestation contre le projet du gouvernement Netanyahu de réformer radicalement le système judiciaire avait mis en place une « journée nationale de résistance » jeudi, en organisant des rassemblements et des marches dans tout le pays, bloquant des autoroutes et bloquant brièvement la route menant à l’aéroport Ben Gurion avant le voyage de Netanyahu en Italie.

Plutôt que de risquer d’être bloqué dans les embouteillages engendrés par les manifestants, les médias avaient fait savoir en amont que le Premier ministre prendrait un hélicoptère pour se rendre à l’aéroport.

Un hélicoptère de l’armée de l’Air de l’Escadron 124 avait ainsi été réquisitionné et transporté jusqu’à une rampe de lancement à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, où certains dirigeants de la manifestation l’avaient repéré, exhortant d’autres protestataires à venir bloquer la zone.

Mais Netanyahu n’était jamais venu. Il avait décollé à bord d’un hélicoptère de la police à partir d’un endroit différent – certains médias israéliens ont laissé entendre qu’il s’agissait de la Knesset, d’autres ont dit qu’il s’agissait du secteur de Halilim Stream, situé à proximité de la ville de Mevasseret Zion.

L’hélicoptère militaire avait fini par retourner, vide, à sa base, après que les pilotes ont été informés qu’ils ne devaient plus attendre le Premier ministre.

Un hélicoptère de la police transportant le Premier ministre Benjamin Netanyahu de Jérusalem à l’aéroport Ben Gurion, le 9 mars 2023. (Crédit : Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Lundi, plusieurs médias ont fait état de la colère de l’escadron militaire, affirmant que personne dans l’armée de l’Air n’avait eu connaissance à l’avance du plan de leurre – pas même le commandant de l’escadron, qui avait prévu de piloter lui-même l’hélicoptère.

« Nous avons, nous aussi, été trompés », aurait déclaré une source anonyme au sein de l’escadron. « Une véritable opération en territoire ennemi », a-t-il ajouté.

Les informations ont également cité des sources au sein de l’escadron qui ont déclaré qu’il s’agissait d’une « tromperie inacceptable ».

Les informations ont indiqué que le commandant de l’escadron a demandé une enquête officielle sur l’incident.

La tactique a coûté des dizaines de milliers de shekels aux contribuables, selon le site d’information du quotidien économique Calcalist.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.