Les progressistes pro-Israël soutiennent le Sénat contre l’aide US à l’annexion
Rechercher

Les progressistes pro-Israël soutiennent le Sénat contre l’aide US à l’annexion

Pour 8 organisations sionistes libérales, dont J Street et Americans for Peace Now, l'argent des contribuables américains ne devrait pas financer le plan Netanyahu en Cisjordanie

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le sénateur américain Chris Van Hollen, démocrate du Maryland, avec la sénatrice Debbie Stabenow, démocrate du Wisconsin, (à droite), s'exprime lors d'une conférence de presse au Capitole, le 16 juin 2020, à Washington. (AP Photo/Manuel Balce Ceneta)
Le sénateur américain Chris Van Hollen, démocrate du Maryland, avec la sénatrice Debbie Stabenow, démocrate du Wisconsin, (à droite), s'exprime lors d'une conférence de presse au Capitole, le 16 juin 2020, à Washington. (AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

WASHINGTON – Une coalition de groupes progressistes pro-israéliens aux Etats-Unis a annoncé jeudi son soutien à une proposition d’amendement du Sénat qui interdirait à Israël d’utiliser l’aide militaire américaine pour annexer des parties de la Cisjordanie.

Huit organisations membres du Progressive Israel Network, une association qui chapeaute dix groupes sionistes libéraux, ont fait valoir que cette mesure garantirait que l’aide américaine soit orientée vers la sécurité d’Israël et non vers une action qui nuirait aux perspectives de paix.

« Tous ceux qui apprécient les droits de l’homme et la démocratie israélienne, soutiennent une résolution pacifique du conflit israélo-palestinien et veulent voir la fin de décennies d’occupation devraient convenir qu’il serait inacceptable que l’argent des contribuables américains contribue à payer la facture d’un acte aussi extrême et destructeur que l’annexion unilatérale », ont-ils déclaré dans un communiqué.

Parmi les signataires figurent les groupes libéraux de gauche de défense du Moyen-Orient J Street, le New Israel Fund, Americans for Peace Now, le groupe rabbinique T’ruah, et d’autres.

La semaine dernière, le sénateur du Maryland Chris Van Hollen a présenté un amendement à la loi d’autorisation de la Défense nationale de 2021 (NDAA – National Defense Authorization Act) afin de bloquer les fonds américains destinés à l’annexion prévue par le Premier ministre Benjamin Netanyahu d’environ 30 % de la Cisjordanie.

La motion compte actuellement 12 co-parrains, dont la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren, le sénateur du Vermont Bernie Sanders et le sénateur de Virginie Tim Kaine.

Netanyahu a déclaré qu’il avait l’intention d’annexer quelque 30 % de la Cisjordanie cet été, y compris toutes les implantations et la totalité de la vallée du Jourdain – un territoire que la Maison Blanche a attribué à Israël dans le cadre de sa proposition de paix, qui prévoit théoriquement un État palestinien dans le territoire restant avec des échanges de terres.

Le président américain Donald Trump (à droite) lors d’une réunion bilatérale élargie avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le 27 janvier 2020, dans le bureau ovale de la Maison Blanche. (Photo officielle de la Maison Blanche par D. Myles Cullen)

Van Hollen a déclaré qu’Israël annexant ces territoires « mettrait fin à la possibilité d’une solution viable à deux Etats et constitue une violation du droit international ».

« Ni le gouvernement américain ni les contribuables américains ne devraient financer ou faciliter cette démarche unilatérale qui va à l’encontre de nos valeurs démocratiques communes », a-t-il déclaré. « Aucun fonds américain n’est actuellement consacré à l’annexion unilatérale, et cet amendement garantirait que cela reste le cas. »

Le American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) a exprimé une forte opposition à cette proposition, tweetant qu’elle « affaiblirait les défenses d’Israël, d’autant plus qu’il est confronté à des menaces sans précédent ». Le puissant lobby pro-israélien a déclaré que l’amendement « restreint les endroits où Israël peut placer des systèmes de défense anti-missiles vitaux comme le Dôme de fer ».

La perspective de l’annexion par Israël de toute partie de la Cisjordanie a suscité des avertissements et des condamnations dans le monde entier. Le roi Abdallah II de Jordanie a déclaré que cela créerait un « conflit massif » au Moyen-Orient et a tenu une série de téléconférences avec les dirigeants du Congrès il y a deux semaines, les exhortant à bloquer cette initiative.

Les organisations juives ont averti jeudi que l’annexion de la Cisjordanie par Israël « violerait le droit international et mettrait gravement en péril l’avenir d’Israël en tant que patrie sûre et démocratique pour le peuple juif ». Elle viserait à reléguer de façon permanente les Palestiniens à la vie dans des enclaves déconnectées, sans État indépendant ni droits civils fondamentaux ».

« C’est en raison de ces préoccupations que nous soutenons fermement l’amendement proposé par le sénateur Chris Van Hollen », ont-ils conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...