Les propos de Netanyahu ne sont qu’une « stratégie de relations publiques, » lance Erekat
Rechercher

Les propos de Netanyahu ne sont qu’une « stratégie de relations publiques, » lance Erekat

Le secrétaire général de l'OLP a déclaré que le Premier ministre lançait de fausses ouvertures pour la paix afin de "protéger Israël"

Saeb Erekat, secrétaire général de l'Organisation de la libération de la Palestine (OLP), à Ramallah, le 23 novembre 2015. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Saeb Erekat, secrétaire général de l'Organisation de la libération de la Palestine (OLP), à Ramallah, le 23 novembre 2015. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

Saeb Erekat, secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), a dénoncé les déclarations du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministre de la Défense nouvellement nommé Avigdor Liberman à l’appui de l’Initiative de paix arabe de 2002, en les qualifiant de « nouvelle stratégie de relations publiques ».

Dans un communiqué publié par le « Département des négociations » de l’OLP, Erekat a déclaré que Netanyahu lançait de fausses ouvertures pour la paix afin de « protéger Israël d’avoir à se conformer à la volonté de la communauté internationale et de faire oublier ses politiques de colonisation et ses positions rejectionnistes ».

« Nous sommes habitués aux incohérences et contradictions entre les paroles et les actions de Netanyahu et de son gouvernement », a lancé Erekat.

« La paix doit traduire les mots en actions, d’abord et avant tout en mettant fin à la fabrication des faits sur le terrain, en stoppant la colonisation, en mettant fin à la judaïsation de Jérusalem, en arrêtant les exécutions extrajudiciaires, en faisant cesser toutes les démolitions de maisons, en rendant les corps aux familles, en levant le siège, en reconnaissant les frontières de 1967, et en respectant et appliquant les accords signés ».

S’exprimant hier après l’investiture de Liberman comme ministre de la Défense, Netanyahu a déclaré : « L’Initiative de paix arabe contient des éléments positifs qui pourraient aider à relancer les négociations constructives avec les Palestiniens. Nous sommes prêts à négocier avec les Etats arabes des révisions de cette initiative afin qu’elle reflète les changements spectaculaires dans notre région depuis 2002 ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...