Rechercher

Les Russes franchissent l’Euphrate en direction de la frontière syro-turque

Cette mesure intervient dans le cadre d'un accord russo-turc sur le retrait des forces kurdes, selon le ministère russe de la Défense

Le président russe Vladimir Poutine, (à droite), avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à Sotchi, le 22 octobre 2019. (Crédit : Presidential Press Service via AP, Pool )
Le président russe Vladimir Poutine, (à droite), avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à Sotchi, le 22 octobre 2019. (Crédit : Presidential Press Service via AP, Pool )

Des forces russes ont franchi mercredi l’Euphrate, en Syrie, en direction de la frontière avec la Turquie dans le cadre d’un accord russo-turc sur le retrait des forces kurdes, selon le ministère russe de la Défense.

« Aujourd’hui (mercredi) à 12H00 (09H00 GMT), une colonne de la police militaire russe a franchi l’Euphrate en direction de la frontière syro-turque », a annoncé le ministère.

La police militaire russe « aidera au retrait des Unités de protection du peuple (YPG, combattants kurdes) et à leur désarmement sur 30 kilomètres de profondeur » sur une grande partie du nord-est de la Syrie frontalier de la Turquie, a-t-il poursuivi.

En vertu de l’accord entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, 150 heures après 09H00 GMT mercredi, ce seront les Russes et les Turcs qui patrouilleront dans la zone.

Conformément à ce mémorandum, la Turquie garde cependant la haute main sur une autre région du nord-est où son armée est déjà présente, longue de 120 km, et dont elle a pris le contrôle au cours de son offensive déclenchée le 9 octobre contre les YPG.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...