Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Les Saoudiens réclament la désescalade dans une situation « dangereuse »

Évoquant les attaques houthis et les représailles américaines, le ministre des Affaires étrangères du royaume, qui dit croire dans la liberté de navigation, s'inquiète de tensions devenant incontrôlables

Le ministre des Affaires étrangères d'Arabie saoudite, le Prince Faisal bin Farhan Al-Saud, lors d'une session du Forum économique mondial à Davos, le 16 janvier 2024. (Crédit :  Fabrice COFFRINI / AFP)
Le ministre des Affaires étrangères d'Arabie saoudite, le Prince Faisal bin Farhan Al-Saud, lors d'une session du Forum économique mondial à Davos, le 16 janvier 2024. (Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP)

WASHINGTON (Reuters) — Le ministre saoudien des Affaires étrangères a indiqué que le royaume était « très inquiet » des tensions en mer Rouge dans un contexte marqué par des attaques commises par les Houthis, au Yémen, et par des frappes américaines de représailles contre le groupe rebelle. Il a dit être préoccupé à l’idée de tensions qui deviendraient incontrôlables et qui seraient susceptibles d’entraîner une escalade de la situation dans la région.

« Je veux dire que bien sûr, nous sommes très inquiets. Vous savez, nous traversons une période très difficile, dangereuse, dans la région et c’est pour ça que nous appelons à la désescalade », a dit le prince Faisal bin Farhan sur le plateau de l’émission ‘Fareed Zakaria GPS’, sur CNN, au cours d’un entretien qui devrait être diffusé dimanche.

Les attaques menées par les milices houthies, soutenues par l’Iran, contre des navires traversant la mer Rouge et ses environs, au cours des dernières semaines, ont ralenti le commerce entre l’Asie et l’Europe et alarmé les grandes puissances, qui s’inquiètent d’une escalade et d’un élargissement de la guerre à Gaza.

Le ministre saoudien a indiqué que le royaume croyait dans la liberté de navigation et qu’il voulait une désescalade des tensions dans la région.

« Nous, bien sûr, nous croyons pleinement dans la liberté de navigation. C’est quelque chose qui doit être protégé. Mais nous devons aussi protéger la sécurité et la stabilité de la région. Nous nous concentrons donc sur la nécessité de créer les conditions d’une désescalade de la situation, une désescalade qui serait la plus importante possible », a-t-il dit devant les caméras de CNN.

Les Houthis, qui contrôlent la plus grande partie du Yémen, indiquent que leurs attaques sont une démonstration de solidarité avec les Palestiniens dans le cadre de la guerre que mène actuellement Israël contre le groupe terroriste du Hamas, à Gaza. Ils affirment cibler des navires appartenant à des Israéliens ou à destination ou en provenance d’Israël mais un grand nombre de ces agressions ont visé des bateaux n’entretenant aucun lien avec l’État juif.

Des rebelles houthis prenant d’assaut le cargo Galaxy Leader, le 19 novembre 2023. (Crédit : Houthi Media Center via AP)

Depuis la semaine dernière, les États-Unis frappent des cibles houthies au Yémen et cette semaine, l’administration américaine a réinscrit la milice sur sa liste noire des groupes terroristes. Le président Joe Biden a indiqué, jeudi, que les attaques aériennes continueraient, même s’il a reconnu qu’elles pourraient ne pas mettre un terme aux agressions des Houthis.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.