Les survivants de l’Holocauste recevraient 500 M de dollars de plus
Rechercher

Les survivants de l’Holocauste recevraient 500 M de dollars de plus

La Claims Conference négocie une augmentation de l'aide du gouvernement allemand, notamment pour les soins à domicile

Aleksandar Lebl, 93 ans, l'un des très rares survivants serbes de l'Holocauste, à Belgrade pendant un entretien avec l'AFP, le 14 mars 2016. (Crédit : AFP/Andrej Isakovic)
Aleksandar Lebl, 93 ans, l'un des très rares survivants serbes de l'Holocauste, à Belgrade pendant un entretien avec l'AFP, le 14 mars 2016. (Crédit : AFP/Andrej Isakovic)

La Claims Conference, qui gère les aides aux survivants de l’Holocauste, a négocié une hausse de son budget jusqu’à 2018, dont la plus grosse augmentation de l’aide aux soins à domiciles que l’organisation n’ait jamais obtenue.

Pendant ses négociations avec le gouvernement allemand, la Claims Conference s’est assurée un financement de près de 312 millions de dollars en soins à domicile pour les survivants en 2016, environ 350 millions de dollars pour 2017 et plus de 380 millions de dollars pour 2018, selon un communiqué de presse publié mardi.

Les financements supplémentaires pour les soins à domicile représentent 500 millions de dollars versés par le gouvernement allemand.

La partie la plus importante de l’accord, selon le vice-président exécutif de la Claims Conference, Greg Schneider, est qu’il supprime le seuil sur le nombre d’heures de soins à domicile que les survivants pouvaient obtenir.

Avant, les survivants n’avaient le droit qu’à 25 heures par semaine de soins à domicile. A présent, les survivants des ghettos et des camps de concentration pourront bénéficier d’un nombre illimité d’heures de soins à domicile. Les autres survivants pourront obtenir au maximum 40 heures par semaine.

« Les soins à domicile sont cruciaux pour fournir une vie digne aux survivants de l’Holocauste, a déclaré Schneider à JTA. En supprimant le seuil pour les personnes qui étaient dans les camps et les ghettos, le gouvernement allemand a montré qu’il comprenait cela et était prêt à répondre aux besoins. »

Claims Conference chief Greg Schneider visiting a Nazi victim at her home in Moldova. (Photo credit: Courtesy of Claims Conference/JTA)
Greg Schneider, vice président exécutif de la Claims Conference, rend visite à une victime des nazis en Moldovie. (Crédit : Claims Conference/JTA)

La Claims Conference verse aussi des financements provenant du gouvernement autrichien, ainsi que des recettes des propriétés juives restituées, d’un fond privé, et d’un accord avec Swiss Banks.

Au total, en comptant les services sociaux et les paiements directs aux survivants, la Claims Conference distribuera 835 millions de dollars cette année. Le groupe fournit de l’aide à 121 000 survivants, dont 67 000 qui bénéficient de soins à domicile.

Les négociations pour la hausse annoncée mardi ont commencé en décembre, quand la Claims Conference a organisé un groupe de négociation directe avec le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble.

L’accord doit être approuvé par le Parlement allemand.

« Nous nous battons pour les droits des survivants depuis 65 ans, et ce nouvel accord aura un impact énorme pour les survivants les plus vulnérables, les plus pauvres et les plus handicapés », a déclaré dans un communiqué Julius Berman, président de la Claims Conference.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...