Les synagogues conservatrices pourront avoir des membres non juifs
Rechercher

Les synagogues conservatrices pourront avoir des membres non juifs

L’USCJ accorde aux congrégations la liberté de décider d’accepter les partenaires non juifs de leurs membres juifs

Un mariage mixte à Brooklyn, en 2010. Illustration. (Crédit : Rebecca Wilson/Creative Commons/JTA)
Un mariage mixte à Brooklyn, en 2010. Illustration. (Crédit : Rebecca Wilson/Creative Commons/JTA)

L’association représentant les synagogues conservatrices des Etats-Unis a approuvé une résolution permettant aux congrégations de décider individuellement si elles veulent accorder l’adhésion aux personnes qui ne sont pas juives.

La résolution a été adoptée le 1er mars, pendant une réunion spéciale de l’Assemblée générale de l’United Synagogue Conservative Judaism (USCJ), par un vote organisé sur internet, dans le but de trouver des moyens d’inciter les couples mixtes à s’investir dans la communauté..

La mesure a été largement adoptée, avec 94 votes favorables, sept défavorables et une abstention. Quinze membres n’ont pas pris part au vote, selon un communiqué de l’USCJ.

« L’USCJ permet à chaque kehillah affiliée à développer ses propres critères d’adhésion », peut-on lire dans la résolution, qui utilise le mot hébreu signifiant congrégation.

« L’USCJ, en tant que partenaire de valeur et de confiance, s’engage à participer à l’accueil, au dynamisme et au soin de chaque communauté juive, pour engager pleinement les dons spirituels de tous les membres de la communauté. Nous célébrons la diversité entre nos congrégations et en leur sein, et nous encourageons le développement de tous ceux qui cherchent un foyer spirituel et communautaire dans un établissement juif authentique et dynamique. Efforçons-nous de faire des mots d’Isaïe une réalité de notre temps : ‘Ma maison sera appelée maison de prière pour tous les peuples’ (Isaïe 56:7) », a déclaré l’association.

Le mouvement conservateur interdit à ses rabbins de marier ou d’assister à des cérémonies de mariages entre couples mixtes, même si certaines de ses synagogues célèbrent des mariages avant qu’ils ne soient conclus et accueillent ces couples après leur cérémonie.

Ces dernières années, plusieurs rabbins conservateurs ont protesté contre l’interdiction des mariages mixtes.

Le changement a été soutenu par les grandes institutions conservatrices des Etats-Unis, notamment l’Assemblée rabbinique, Jewish Theological Seminary, et l’école Ziegler d’études rabbiniques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...