Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Les tags antisémites prolifèrent sur l’ensemble du territoire français

1 518 actes et propos antisémites ont été recensés en France depuis le 7 octobre et 330 enquêtes ont été ouvertes pour actes antisémites et apologie du terrorisme

Un tag représentant les initiales de la Schutzstaffel sur une plaque commémorant les martyrs de la Résistance, à Sète, le 6 novembre 2023. (Crédit : Mairie de Sète)
Un tag représentant les initiales de la Schutzstaffel sur une plaque commémorant les martyrs de la Résistance, à Sète, le 6 novembre 2023. (Crédit : Mairie de Sète)

L’antisémitisme est en forte hausse à travers le monde depuis l’assaut terroriste du groupe terroriste islamiste du Hamas contre Israël le 7 octobre. En France, 1 518 actes et propos antisémites ont été recensés depuis cette date et 330 enquêtes ont été ouvertes pour actes antisémites et apologie du terrorisme, a indiqué mardi le ministère de l’Intérieur.

Le Times of Israël est déjà revenu en détails à plusieurs reprises sur un certain nombre de ces actes, impossible à tous lister. Nous avons notamment rapporté que des graffitis antisémites avaient notamment été constatés à Paris, Strasbourg, Lyon, Besançon, Lille, Carcassonne, Tarbes et dans de plus petites communes telles le Petit-Quevilly (Seine-Maritime), Saint-Denis-les-Sens (Yonne), le Relecq-Kerhuon (Finistère) ou encore Châtellerault (Vienne).

Parmi les derniers tags antisémites constatés en France ces derniers jours et rapportés dans la presse locale : une croix celtique, un symbole néo-fasciste antisémite, a été découverte sur la façade du musée national Marc Chagall – artiste juif orthodoxe – à Nice le 1er novembre. Une plainte a été déposée.

À Sète, un tag SS a été retrouvé le 6 novembre sur une plaque commémorant les martyrs de la Résistance. La mairie a déposé plainte.

Au Port (La Réunion), une croix gammée a été découverte peinte sur le mur d’un immeuble le 6 novembre.

À Bourg-en-Bresse (Ain), un tag de quatre mètres de long contre Israël, qualifié de « dégradation en raison de l’appartenance à une nation ou une religion » par la police, a été constaté le 8 novembre.

À Cavaillon (Vaucluse), dans la nuit du 9 au 10 novembre, une étoile de David peinte en blanc a été découverte sur un wagon. Les élus locaux ont fermement condamné l’incident antisémite.

À Grenoble, un tag « Mort au juif » a été découvert le 14 novembre dans les parties communes d’un immeuble. Une plainte a été déposée par le syndicat des copropriétaires.

Enfin, le 9 novembre, les hôpitaux de Paris ont annoncé avoir porté plainte après la découverte de « tags à caractère antisémite » et anti-Israël sur un mur de l’hôpital Bichat, jouxtant la faculté de médecine. « Décolonisons la médecine » et « Fuck antisémitisme – Free Palestine – Fuck apartheid » ont notamment été inscrits. Une croix gammée avait aussi été constatée peu avant à proximité. Une enquête a été ouverte.

Si les municipalités et les autorités françaises dénoncent et condamnent largement ces faits antisémites, le conflit Israël-Hamas ne cesse d’être importé en France, notamment par La France insoumise et l’extrême gauche, qui encouragent les actions contre Israël, nuisant à la tranquillité et à la sécurité des Juifs de France et à la cohésion nationale et creusant un peu plus les divisions.

Ailleurs en Europe, les communautés juives expriment elles-aussi leur inquiétude face à la montée de l’antisémitisme, notamment en Espagne et en Angleterre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.