Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Les tensions israéliennes débordent à Berlin au sommet des leaders juifs européens

Les communautés qui ont des liens étroits avec Israël expriment leur frustration face à l'érosion des valeurs démocratiques et aux politiques qui les affectent même dans leurs pays

Des panélistes s'expriment lors du Sommet des dirigeants juifs européens à Berlin, le 26 mars 2023. (Crédit : JDC via JTA)
Des panélistes s'expriment lors du Sommet des dirigeants juifs européens à Berlin, le 26 mars 2023. (Crédit : JDC via JTA)

BERLIN (JTA) – La participation du romancier Ruby Namdar à une importante conférence de dirigeants juifs européens n’était pas censée inclure un discours devant une chaise vide. Pourtant, dimanche soir, il s’est adressé à la chaise qu’il pensait voir occupée par Amichai Chikli, ministre israélien des Affaires de la diaspora.

Chikli devait s’adresser au sommet organisé par l’American Jewish Joint Distribution Committee et le Conseil européen des communautés juives, mais il est arrivé trop tard pour prendre la parole et est parti tôt lundi, dans le contexte d’une crise politique en Israël.

« En Israël, sous ce gouvernement, notre maison est devenue pourrie et corrompue », a déclaré Namdar aux participants de la conférence qui l’acclamaient. « Nous avons perdu toute honte dans la politique israélienne. Il faut la restaurer. »

Namdar, un Israélien qui vit aux États-Unis, a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency qu’il s’était exprimé parce qu’il craignait que d’autres participants à la conférence ne le fassent pas.

« Une grande partie des dirigeants juifs du monde et d’Europe sont ici, et je sais que beaucoup d’entre eux, si ce n’est la plupart, sont très préoccupés, très inquiets, et se sentent très aliénés », a-t-il déclaré. « Mais ils ne sont pas en mesure de l’exprimer parce qu’ils sont instinctivement habitués à soutenir Israël, même si cela devient de plus en plus difficile au fil des ans. »

Cet épisode montre à quel point la crise politique israélienne affecte les Juifs de l’étranger et modifie même les sujets abordés lors des réunions destinées à améliorer la vie des Juifs de la diaspora. Lundi, la saga a pris un tournant décisif, après qu’un mouvement de protestation d’une ampleur historique a contraint le Premier ministre Benjamin Netanyahu à suspendre son projet de réforme controversé du système judiciaire du pays.

Des masses manifestant devant la Knesset contre le projet de réforme judiciaire du gouvernement, à Jérusalem, le 27 mars 2023. (Crédit: Gili Yaari/Flash90)

Il s’agissait de la cinquième édition du sommet et de la première organisée physiquement depuis la pandémie de coronavirus qui a frappé le pays il y a trois ans. Des dirigeants et des professionnels juifs de 35 communautés de toute l’Europe ont participé à ce sommet, qui a abordé un large éventail de sujets, de la lutte contre l’antisémitisme à la réaction des communautés juives européennes face à la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine, en passant par les questions d’égalité entre les hommes et les femmes et les défis posés par « la création d’un judaïsme sans synagogue ».

Les taux d’émigration de certaines régions d’Europe vers Israël ont été élevés au cours des dernières décennies à la suite de la guerre en Ukraine, de la montée du populisme de droite et des violentes attaques antisémites perpétrées par des extrémistes musulmans et des néo-nazis. Mais certains participants à la conférence ont déclaré que la crise récente en Europe ébranlait le sentiment de sécurité que de nombreux Juifs européens associent à Israël.

« La démocratie est un élément très important dans nos vies, en particulier en tant que jeunes leaders, parce qu’on nous a prêché qu’il s’agissait d’un dogme très important », a déclaré à JTA Joelle Abaew, une adolescente juive allemande, membre du conseil international du groupe de jeunes BBYO. « Lorsque, surtout en tant que jeunes juifs, la plupart d’entre nous s’identifient à leur patrie en Israël et si nous ne voyons pas cette [démocratie forte] là-bas, nous pouvons nous poser des questions : S’agit-il de notre patrie, pouvons-nous nous identifier à ce qu’ils font ? »

Jonathan Marcus, qui est actif dans plusieurs organisations juives à Berlin, a déclaré qu’il avait vu des personnes retourner d’Israël en Allemagne au cours des derniers mois « en raison du climat actuel », reflétant une tendance des Israéliens libéraux à envisager l’émigration en réponse à la crise. Il s’est également dit inquiet de la volonté de certains membres du gouvernement israélien de droite de faire avancer les questions religieuses, un discours plus souvent utilisé pour décrire les inquiétudes relatives à la pratique religieuse en Europe.

« Je m’inquiète à titre personnel : Que puis-je faire pour m’assurer que nous ne nous réveillerons pas dans un régime de mollahs juifs ? a déclaré Marcus. « Israël sera-t-il le lieu où vivent ma famille et mes amis, et fera-t-il partie de ma vie ? »

Amichai Chikli, membre du Likud, lors d’une audience concernant la décision de la commission centrale électorale de le disqualifier de la prochaine élection de la Knesset, à la Cour suprême, à Jérusalem, le 6 octobre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Namdar n’a pas été le seul à s’élever contre Chikli. Une manifestation semblable à celles qui ont eu lieu en Israël et dans la diaspora s’est déroulée à l’extérieur du lieu de la conférence, le Hilton Berlin. Dans la salle à manger de l’hôtel où Chikli devait s’exprimer, les invités de la conférence ont trouvé des tracts distribués clandestinement sur chaque table, annonçant que l’accueillir était « une gifle au visage de centaines de milliers d’Israéliens qui défendent la démocratie pour nous aussi ».

Alexander Oscar, président de Shalom, la principale organisation juive bulgare, a déclaré que lors des conférences précédentes auxquelles il avait assisté, il aurait été inouï de faire de telles déclarations à l’encontre de représentants du gouvernement israélien. Il a ajouté que, bien que de nombreux dirigeants européens ne soient pas citoyens israéliens, « nous avons tous nos familles en Israël et nous considérons l’État d’Israël comme notre patrie ».

« C’est la première fois que je vois cela dans des conférences avec d’autres pays, mais jamais avec l’État d’Israël », a déclaré Oscar. « Et cela me rend heureux, car cela montre qu’Israël est une démocratie et que sa société civile est forte. »

Les manifestations s’inscrivent dans le cadre d’un fossé grandissant que lui et d’autres communautés juives d’Europe centrale et orientale constatent à l’égard d’Israël.

« Au cours des dernières années, nous avons constaté que, de diverses manières, l’État d’Israël est plus enclin à soutenir les différents États d’Europe, en sacrifiant les intérêts des communautés juives locales », a déclaré Oscar. « Je parle en particulier de pays comme la Pologne, la Hongrie et la Bulgarie. La communauté juive locale se bat avec différents groupes, et même avec les autorités, pour empêcher la désinformation sur la Shoah et lutter contre l’antisémitisme. »

« Nous nous retrouvons donc dans une situation où l’État d’Israël ne défend pas les communautés juives dans des régions où, il y a encore cinq ou six ans, il aurait été impossible d’y penser », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.