Rechercher

Les tentes resurgissent en Israël pour protester contre la flambée de l’immobilier

Plus de dix ans après la « révolte des tentes », des camps de protestation refont surface entre autres à Tel Aviv et à Jérusalem ; une grande manifestation est prévue le 2 juillet

Des Israéliens montent des tentes sur le boulevard Rothschild à Tel Aviv pour protester contre la flambée des prix du logement en Israël et les inégalités sociales, le 19 juin 2022. (Crédit: Tomer Neuberg/Flash90)
Des Israéliens montent des tentes sur le boulevard Rothschild à Tel Aviv pour protester contre la flambée des prix du logement en Israël et les inégalités sociales, le 19 juin 2022. (Crédit: Tomer Neuberg/Flash90)

Un village de tentes a été installé à Tel Aviv dimanche soir, à l’instar d’autres campements qui ont été installés dans plusieurs autres villes du pays ces derniers jours pour protester contre la hausse effrénée des loyers. Ces mouvements rappellent la « révolte des tentes », le mouvement de masse pour la justice sociale de l’été 2011.

D’autres campements ont été installés à Jérusalem, Haïfa, Beer Sheva, Pardes Hannah, Holon et Rosh Haayin.

Le « village » de Tel Aviv a été installé sur le chic boulevard Rothschild, qui est devenu un symbole de la cherté de la vie dans la ville et qui a été l’épicentre des manifestations de 2011.

« Nous voulons apporter un réel changement, et pas seulement à Tel Aviv. Je vis en colocation dans le quartier de Neve Shaanan à Tel Aviv et je suis venu protester contre les augmentations de loyer qui sont complètement insensées », a déclaré au site d’information Walla, Yotam Harpaz, 23 ans, qui a été l’un des premiers à installer sa tente sur le boulevard.

Ido Ben-Nun, le colocataire de Yotam, s’est également installé dans une tente sur le boulevard Rothschild.

« Nous serons là aussi longtemps qu’il le faudra. L’idée est de remettre la question de la hausse des prix du logement à l’ordre du jour, cette fois dans le but de changer la situation », a-t-il déclaré.

Des Israéliens installent des tentes sur le boulevard Rothschild à Tel Aviv pour protester contre la flambée des prix du logement en Israël et les inégalités sociales, le 19 juin 2022. (Crédit: Tomer Neuberg/Flash90)

Les organisateurs du campement ont déclaré au site d’information Haaretz que, contrairement au mouvement de l’été 2011, ils veulent présenter aux responsables des « demandes concrètes », ajoutant qu’une équipe d’experts financiers travaille déjà sur un plan qu’ils présenteront au gouvernement.

Ils ont également déclaré qu’une grande manifestation aura lieu sur la place Habima de Tel Aviv, le 2 juillet.

Le boulevard Rothschild a été l’épicentre d’une manifestation générale qui avait rassemblé plus de 400 000 Israéliens dans les rues à l’apogée du mouvement de protestation.

Ce mouvement de protestation de masse a été déclenché lorsque l’éditrice de vidéo Daphni Leef, alors âgée de 25 ans, s’est retrouvée éjectée du marché locatif à Tel-Aviv ; elle a monté la première tente et a ouvert un groupe Facebook.

Des centaines de jeunes, pour la plupart, se sont joint à ce mouvement. Ils ont monté des tentes le long du boulevard Rothschild pour protester contre le coût élevé des logements en particulier et l’inégalité sociale en général. Ces manifestations ont rapidement pris un air de festival de rue, avec des chansons entonnées au son des guitares, des débats publics et même des cours de littérature juive organisés quotidiennement.

 » Un loyer, pas de cupidité « . Des Israéliens installent des tentes sur le boulevard Rothschild à Tel Aviv, pour protester contre la flambée des prix du logement en Israël et les inégalités sociales, le 19 juin 2022. (Crédit: Tomer Neuberg/Flash90)

Depuis plus de dix ans, les gouvernements promettent de faire baisser les prix du logement qui ne cessent de grimper. De nombreux israéliens ne peuvent plus se permettre de devenir propriétaire, ce qui affaiblit la classe moyenne.

Selon un rapport publié en avril par le Bureau central des statistiques, les prix des logements ont augmenté de 15 % en janvier et février 2022 par rapport à la même période en 2021, soit une forte hausse sur 12 mois. Les prix globaux ont augmenté de 1,2 % en moyenne chaque mois depuis février 2021, selon ces données.

En octobre, le gouvernement a dévoilé un important plan de logement pour 2022-2025, visant à augmenter rapidement l’offre d’appartements dans l’espoir de réduire les prix.

Le ministre des Finances, Avigdor Liberman, avait déclaré en décembre que les prix de l’immobilier « se modéreraient » d’ici la fin de 2022 et qu’il pensait que les Israéliens pourraient même voir les prix baisser dans les années à venir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...